L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 14 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Le voyage de la fille
Olivier Poivre d'Arvor   Le Jour où j’ai rencontré ma fille
Le Livre de Poche 2016 /  6,90 € - 45.2 ffr. / 246 pages
ISBN : 978-2-253-00082-2
FORMAT : 11,0 cm × 17,6 cm

Première publication en août 2013 (Grasset)
Imprimer

Un homme seul, plusieurs fois divorcé, découvre à la cinquantaine sa stérilité, après avoir beaucoup séduit et beaucoup refusé de possibles paternités. Le constat de son âge, une fois dépassées les difficiles étapes de cette découverte, pourrait le délivrer du désir de famille monoparentale et lui permettre de vivre sa vie de luxure en toute quiétude ; au lieu de cela, il se découvre une envie irrépressible d'enfant.

Le célibat apportant un obstacle supplémentaire à l'adoption, il se tourne vers l'Afrique, continent qu'il aime et dont il parle avec tendresse et justesse, pour y choisir de façon abrupte et aléatoire une enfant de sept ans, une orpheline, Amaal. Le parcours du combattant de parent-postulant semble d'autant plus compliqué qu'il ne passe pas par un organisme attitré, mais par des accointances diplomatiques, judiciaires, amicales, desservies par des falsifications administratives. Il montera divers dossiers, fera de nombreux voyages entre Paris et le Togo, dépensera sans compter pour arriver à ses fins au bout de deux ans.

Cet homme, c'est Olivier Poivre d'Arvor ; ce livre, c'est une histoire vraie. Un cheminement atypique donc, qui pourrait servir de témoignage sur la difficulté d'adopter, même si chaque adoptant parcourt son propre chemin de croix ; mais l'essentiel de la narration est malheureusement trop égocentré. C'est une sorte d'auto-psychanalyse dont le déclic semble avoir été l'absence de pouvoir séminal. De sa première éjaculation dans un préservatif de son père au rapport programmé avec une prostituée avant un spermogramme, en passant par l'amie consentant à être enceinte de son frère pour que tout cela reste dans la famille, nous sommes loin du souhait sincère de prendre soin d'un enfant. S'y ajoutent d'autres questionnements qui ont pour toile de fond l'instabilité du narrateur, sa quête de reconnaissance et son manque de confiance en lui pour ne pas dire son peu d'estime de soi.

Quelque lignes interrogatives finales, dans un bref éclair de lucidité, sur la nécessité de cet étalage, n'effacent pas le côté malsain et impudique d'un livre dont le sujet, par sa profondeur, aurait mérité plus de délicatesse et moins de redondances lyriques, écrites dans le but, sans doute, de créer un style...


Laure Naisons
( Mis en ligne le 23/01/2017 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Voyage du fils
       de Olivier Poivre d'Arvor
  • J’ai tant rêvé de toi
       de Patrick Poivre d'Arvor , Olivier Poivre d'Arvor
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd