L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 12 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Exils et racines…
Colum McCann   Transatlantic
10/18 - Domaine étranger 2014 /  8,10 € - 53.06 ffr. / 360 pages
ISBN : 978-2-264-06275-8
FORMAT : 10,9 cm × 17,7 cm

Première publication française en août 2013 (Belfond)

Jean-Luc Piningre (Traducteur)

Imprimer

Après Le Chant du coyote, Danseur (sur la vie de Noureiev) ou encore Et que le vaste monde poursuive sa course folle, Colum McCann publie un roman ambitieux : Transatlantic, un roman qui met en scène des circulations entre l'Irlande et les États-Unis de 1845 à 2012… ou plus exactement la vie d’Irlandais qui ont - ou non - franchi l’Atlantique, affronté les mille-et-une difficultés et conflits de leur terre natale.

Plusieurs vies que Colum McCann présente dans le désordre chronologique, avec des liens qui se tissent, rencontres du hasard. Des rencontres improbables ou le suivi d’un personnage et de sa lignée : Lily, la petite domestique, Frederick Douglass, l’esclave noir qui a fui son sort et témoigne auprès des austères protestants irlandais, Emily, la journaliste, John Alcock et Arthur Brown, les aviateurs qui traversent l’Atlantique en 1929, Mitchell, le négociateur des accords de paix… et tant d’autres.

Un roman dont l’axe central est celui du malheur et des multiples façons de le surmonter. Malheur d’être né noir et esclave dans l’Amérique du premier XIXe siècle, malheur d’être né dans l’Irlande de la famine de 1846, malheur d’être Irlandais dans l’Irlande en guerre des années 1970. Malheur d’être contraint à l’exil, de perdre ses racines. Mais aussi le bonheur de vivre tout simplement. Les personnages campés par Colum McCann sont forts, surtout les femmes d’ailleurs : Lily, la première émigrante qui quitte l’Irlande de la misère noire pour une Amérique rude où elle trouvera, à force d’acharnement, sa place, Lottie et Hannah, ses descendantes qui ont hérité de son don de la vie. La dernière phrase du livre : «Le monde a cela d’admirable qu’il ne s’arrête pas après nous».

Un roman à la structure complexe (peut-être inutilement compliquée...) qui conduit le lecteur dans le plus grand désordre chronologique d’une époque à l’autre et retours… Des liens qui s’installent et se révèlent progressivement entre les personnages, dont chacun semble le héros d’une nouvelle. La force et la faiblesse de ce récit ambitieux résident donc dans cette construction : si le lecteur adhère, il aimera ce texte où l’on se promène comme dans un vieil album de photographies dont on tournerait les pages au hasard. En revanche, le lecteur moins enthousiaste peut être désorienté par ce récit qui ne s’attarde nulle part et passe sans répit de l’un à l’autre, en zigzaguant à travers les époques.

Quoi qu’il en soit, livre après livre, Colum McCann s’affirme comme un conteur de talent, animé d’une réelle tendresse pour ses personnages.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 22/09/2014 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Et que le vaste monde poursuive sa course folle
       de Colum McCann
  • Ailleurs en ce pays
       de Colum McCann
  • Danseur
       de Colum McCann
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd