L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 10 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Naissance d'un écrivain
Joseph Conrad   Souvenirs personnels
Le Livre de Poche - Biblio 2013 /  6.10 € - 39.96 ffr. / 210 pages
ISBN : 978-2-253-17565-0
FORMAT : 11,0 cm × 17,8 cm

Odette Lamolle (Traducteur)

Emmanuel Dazin (Postfacier)

Imprimer

En 1912, Joseph Conrad (1857-1924) décide de raconter quelques souvenirs personnels sans trop de précision chronologique ni la présomption de présenter une autobiographie au sens strict. Conrad, écrivain anglais d'origine polonaise, fait définitivement partie de l'ancien monde (malgré une existence partagée entre deux siècles et s'éteignant au moment de la modernité). Un style des plus classiques, dans lequel chaque mot est pesé, conférant à l'ensemble un aspect très simple, très épuré finalement ; pudeur et retrait de l'écrivain au profit du personnage, du narrateur, exigence morale et sensibilité exacerbée définissent, pour l'essentiel, l'auteur de Lord Jim.

Sont rappelés ici quelques moments de la formation à la fois littéraire et morale de l'homme, que ce soit en pleine mer agitée ou sur un traineau par moins vingt degrés. Conrad offre une écriture apaisée dans un monde en mouvement perpétuel : écrire nécessite un arrêt du corps alors que celui du narrateur est en perpétuelle mobilité. La famille et les rencontres fourmillent dans ce récit où Conrad, déjà vieux, rend hommage à ses pairs comme à l'enfant qu'il était. La genèse de La Folie Almayer (1895), alors que le marin a 35 ans passés, sert de leitmotiv à ses souvenirs où revit le temps d'une évocation le cadre de la création de cette première grande œuvre romanesque. Entre l'enfance et les expériences de l'adulte, le lecteur assiste à quelques grands moments de la vie de l'auteur, moments intimement liés à la nature, à la survie, à la découverte, à l'extrême. Rien ou presque par contre sur le reste de son œuvre marquée par des chefs d'œuvre devenus aujourd'hui des classiques (Au cœur des ténèbres, Lord Jim, L'Agent secret).

Comme l'explique sa longue préface définissant le genre de ce nouveau texte, Conrad, rigoureux et pudique, composa ce livre de confessions comme un roman à clefs, pour ne parler de lui qu'au travers de rencontres fondatrices. D'une écriture stricte et efficace, il replonge le lecteur dans la tradition littéraire du XIXe siècle qui, à bien des égards, pourra paraître étrange sinon exotique au lecteur du XXIe. Car, qu'on le regrette ou pas, qui, aujourd'hui, lit encore Conrad ?...


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 13/11/2013 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Flibustier
       de Joseph Conrad
  • L’Agent secret
       de Joseph Conrad
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd