L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 19 octobre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Problème de rythme
Peter Behrens   Les O'Brien
10/18 2015 /  8,80 € - 57.64 ffr. / 576 pages
ISBN :  978-2-264-06451-6
FORMAT : 11,0 cm × 17,8 cm

Première publication française en février 2014 (Ed. Philippe Rey)

Isabelle Chapman (Traducteur)

Imprimer

C’est un livre qui commence bien. Très bien même. L’histoire d’une saga qui débute dans le grand nord canadien, une famille recomposée avec un beau-père peu recommandable, une mère épuisée, et cinq enfants, Joe l’un des aînés protégeant les trois plus jeunes.

A la mort de leur mère, les cadets entrent dans les ordres et les deux aînés partent en Californie, Joe se lançant dans la construction de lignes de chemin de fer. Nous sommes dans les années 1900 et nous suivons avec intérêt l’évolution et l’enrichissement de cet homme, la construction de sa famille avec Iseut, photographe amateur, l’établissement de son clan… Tout est réuni pour un grand roman documenté sur une époque intéressante. D’autant que l’ambition est vaste : il s’agit de narrer tout cela de 1900 à 1960, c’est-à-dire la vie de Joe, de ses enfants et de ses petits-enfants, avec le passage des deux guerres mondiales et le bouleversement des modes de vie.

Hélas, Peter Behrens consacre une bonne partie des 570 pages du roman à Joe et à l’installation de sa vie, d’une façon un peu linéaire et sans surprises, puis le reste est raconté à toute allure, les personnages sont de moins en moins fouillés, les guerres survolées. On finit par ne plus s’attacher aux personnages en ayant l’impression que l’auteur s’est engagé dans une narration qui lui pèse et qu’il lui tarde d’en finir, alors que plusieurs tomes auraient été dégustés avec plaisir.

Il faut cependant reconnaître des descriptions de paysages et de situations remarquables, grâce au style à la fois délicat et précis de la traductrice qui sait merveilleusement rendre compte des émotions.


Dany Venayre
( Mis en ligne le 02/03/2015 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd