L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 août 2018
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Lost
Amity Gaige   Schroder
10/18 2015 /  7,10 € - 46.51 ffr. / 308 pages
ISBN : 978-2-264-06489-9
FORMAT : 11,0 cm × 17,8 cm

Première publication française en mars 2014 (Belfond)

Isabelle-D Philippe (Traducteur)

Imprimer

Amity Gaige enseigne à Amherst Collège dans le Massachusetts. Elle a écrit trois romans. Schroder est le premier traduit en français.

Quand on est un jeune allemand fraîchement débarqué aux Etats-Unis, qu’on porte la culpabilité de l’histoire de son pays, qu’on aspire farouchement à se fondre dans la masse d’une jeunesse moderne, saine et joyeuse, on va jusqu’à changer de nom pour adopter, comme par hasard, un patronyme prestigieux honoré dans tout le pays : Kennedy. C’est derrière cet écran que Schroder peut mener, presque serein, des études classiques puis une vie d’adulte anonyme, fondue dans un monde sécurisant. Une rencontre évidente fait de notre héros un jeune marié comblé : Laura, catho un peu coincée, est attirée par la sensibilité d’un homme quelquefois imprévisible, si différent d’elle.

Pourtant, dans cet univers qu’il s’est forgé, les réminiscences affluent : sa courte vie d’avant, Berlin Est, sa maîtresse d’école, le chien de berger, opa son grand père, sa mère. Il se rappelle bien sa mère avec ses pantalons pattes d’éph, ses baisers. Oui, mais elle a disparu de son univers quand il avait cinq ans, maîtresse en titre d’un haut dirigeant communiste. Au moins, a dit son père, nous n’avons pas eu à creuser un tunnel pour passer à l’ouest, cette relation nous a permis d’obtenir l’improbable visa de sortie. C’est depuis, que son père est silencieux, un silence qui hante Schroder. Le silence est peut-être le fil rouge du récit. Ainsi les mots ''silence'', ''pause'', se trouvent soupesés, disséqués, insérés dans le texte comme de petites bulles destinées à alléger le récit.

Ce silence devient le sien quand, quelque peu hagard et erratique, il accepte un divorce inattendu et la séparation d’avec une petite fille née entre temps. Meadow, enfant adorée, son repère, son ancrage. Enfermé dans le mensonge de ses origines imaginaires, cerné par les lois, les démarches administratives impossibles, Schroder va, un peu par hasard, capturer sa fille et l’emmener par les chemins, seulement pour vivre avec Meadow des journées de bonheur simple, voler des heures naïves.

Schroder écrit pour tenter d’expliquer à son ex-épouse les raisons pour lesquelles il a pris la route avec sa fille. Il écrit un plaidoyer, il raconte, il dit tout son amour pour l’enfant. Schroder sera-t-il entendu ? Ses blessures d’enfance justifient-elles ses actes d’adulte ? Voilà le roman d’un homme perdu, en panne d’amour.


Anny Lopez
( Mis en ligne le 08/06/2015 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd