L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 16 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Le pays
Marie-Hélène Lafon   Joseph
Gallimard - Folio 2016 /  6,50 € - 42.58 ffr. / 115 pages
ISBN : 978-2-07-046492-0
FORMAT : 11,0 cm × 17,8 cm

Première publication en août 2014 (Buchet Chastel)
Imprimer

crit un peu comme on parle, par petites touches concrètes, avec la finesse de ses observations, à la fois impliquées et distanciées, et beaucoup de tendresse, c’est un nouveau portrait de ruralité à la croisée du monde d’aujourd’hui que livre Marie-Hélène Lafon, très attendu depuis Les Pays et L’Album.

Point n’est besoin de savantes théories ni de performantes statistiques pour rendre compte des pesanteurs et des inévitables changements au sein du Cantal de son enfance. À travers «un prénom de vieux» donné à ce roman court — un peu trop court à notre avis — et trapu, taillé dans la masse à l’instar de son personnage… de ces prénoms que l’on voit, dit-elle, «gravés par dizaines sur les monuments aux morts des deux guerres», Joseph vaut bien des études sociologiques et linguistiques.

En effet, qui est Joseph ? Illustrant un rôle rempli en toute lucidité et discrétion, sans envie ni revendication d’ordre hiérarchique, cet ouvrier agricole est l’acteur et l’attachant témoin d’un mode de relation et de cohabitation, respectueux des compétences de chacun, destiné à disparaître. Entre deux âges, entre deux vins surtout — mais il se soigne, avec les techniques actuelles — lui qui, trompé par la vie, ne «fréquente» pas, n’a pas «fait maison», rejoindra sous peu la cohorte des vieux célibataires de la plus proche maison de retraite.

Au pays rude de l’existence, sans fard ni femme ni douceur, correspond une écriture heurtée, faite d’images contrastées, de consonances et de réminiscences qu’à juste titre, à propos de L’Annonce, Fabien Legris comparait au style cinématographique de R. Depardon. Ici encore on retrouve un bel hommage au pays natal, à la fois si proche et si fragile.

A saisir. Cours y vite, il va filer.


Monika Boekholt
( Mis en ligne le 25/03/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Pays
       de Marie-Hélène Lafon
  • L’Annonce
       de Marie-Hélène Lafon
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd