L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 15 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Envole-toi
Romain Puértolas   La Petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel
Le Livre de Poche 2016 /  7,10 € - 46.51 ffr. / 288 pages
ISBN : 978-2-253-09867-6
FORMAT : 11,0 cm × 17,0 cm

Première publication en janvier 2015 (Le Dilettante)
Imprimer

Le plaisir surgit dès la couverture de ce roman de Romain Puértolas, ce ciel bleu rassurant sertissant un titre à nouveau très long. L'amusement dès la prise en main. Et l'on ouvre...

Et le roman reflète parfaitement l'impression initiale. Une fois encore, Romain Puértolas démontre un esprit enjoué, une imagination débordante, véritable exutoire à la réalité, et un talent d'habiller ainsi des questions nécessaires et, elles, très réelles.

Tout commence avec un homme, et un second qui est coiffeur. Le premier raconte son histoire, qui débute avec une femme, une grande femme, en bikini, battant des bras comme un oiseau, dans un aéroport. Le rythme est installé, qui ne faiblira pas. Suivent une marocaine précieuse et des moines versaillais qui savent enseigner l'art de voler parmi les nuages, les Présidents Obama et Hollande, un élixir, un volcan de cendres, une tribu arabe... et plus encore. Faisant feu de toute inhibition littéraire, le lecteur doit enfourcher ces folies en chaîne. On rira de cette femme en bikini, mère folle d'amour pour sa fille adoptive. On s'envolera avec cette femme merveilleuse, jusqu'à la scène finale de ce roman assurément aérien.

La manière avec laquelle Romain Puértolas mélange ainsi la réalité et l’imaginaire constitue une leçon de vie. On devrait croire en ce qui semble impossible. Surtout quand nos convictions sont conduites, comme dans ce récit, par l’amour. Car finalement, tout est là, l'amour nourri la foi, et l'imagination donne, comme le dit le coiffeur, ''la force d'avancer''.

Cela, l'enfant intérieur en chacun de nous le sait, il l'a compris. C'est cette part d'enfance qui guidera le lecteur dans La Petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel, joli conte universel et pour tous âges.


Simone Warner
( Mis en ligne le 24/02/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • L'Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea
       de Romain Puértolas
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd