L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 5 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Veni, vidi...
Yannick Haenel   Je cherche l’Italie
Gallimard - Folio 2016 /  7,10 € - 46.51 ffr. / 214 pages
ISBN : 978-2-07-079390-7
FORMAT : 10,8 cm × 17,8 cm

Première publication en février 2015 (Gallimard - L'Infini)
Imprimer

L'auteur de Jan Karski et des Renards pâles s'est installé à Florence pendant quatre ans avec sa compagne italienne. De ce séjour, il ramène un constat sans complaisance sur L'Italie de Berlusconi et Matteo Renzi : «J'attendais tout de l'Italie : des aventures et du repos ; des sensations de feu ; de l'apaisement. Je désirais une vie large et bleue, loin des angles morts de la France».

Un séjour de dépaysement donc, de rêve aussi autour de l'Italie - et en particulier de Florence, mère des arts et de la culture humaniste. D'emblée la déception s'impose avec les affiches omniprésentes et vulgaires de Berlusconi, «entouré sur chaque photographie, de jeunes femmes en tenue légère qui formaient autour de lui un cortège vénal», tandis que l'expression «Bunga Bunga» fait les gros titres de la presse. On est loin de l'Italie idéale !

Durant quatre ans, Yannick Haenel écrit ainsi ce journal de bord, journal de voyage et de découverte ou de redécouverte des grands oeuvres et monuments : le Moïse de Michel ange, les Caravage, Paolo Uccello, Ghiberti sculpteur des portes du baptistère de Florence. Mais il voit également Lampedusa et le drame des migrants érythréens et somaliens, les naufrages meurtriers de ces bateaux de la misère et le silence assourdissant des media. Le constat est implacable : «Il paraît que les chefs d'Etat des pays européens se sont réunis pour aborder, entre autres, la question de Lampedusa : ils la trouvent préoccupante (c'est-à-dire qu'ils ne feront rien)». Migrants dont personne ne veut, que nul ne reconnaît, assimilés à des «restes de la société planétaire - ses déchets».

Un journal placé sous l'ombre portée de Georges Bataille, dont l'auteur raconte la façon étrange dont il lui fut transmis. De brefs chapitres aux titres poétiques, mystérieux : La Reine de Nemi, Le Pays où la politique est morte, Arrivée de la nymphe... Un texte à lire de bout en bout ou par sauts et gambades, en passant de sa rencontre avec l'Annonciation de Fra Angelico, François d'Assise, aux commentaires désabusés sur la réalité politique contemporaine dans une terre qui, à bien des égards, est à l'origine lointaine de nos usages politiques.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 17/12/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Jan Karski
       de Yannick Haenel
  • Les Renards pâles
       de Yannick Haenel
  • Cercle
       de Yannick Haenel
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd