L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 23 septembre 2021
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Tribulations félines
Hiro Arikawa   Les Mémoires d'un chat
Actes Sud - Babel 2021 /  8,70 € - 56.99 ffr. / 336 pages
ISBN : 978-2-330-12000-9
FORMAT : 11,1 cm × 17,6 cm

Première publication française en juin 2017 (Actes Sud)

Jean-Louis de La Couronne (Traduction)

Imprimer

Les livres sur les chats sont nombreux au Japon. Voici un roman tendre et émouvant, pour les amateurs de souvenirs d’enfance et réflexions animales.

«Je suis un chat, je n’ai pas encore de nom». Ainsi débute le récit, de la même façon que le célèbre roman de Sosêki, écrit en 1905, dans lequel un chat adopté par un professeur de mathématiques étrille la société et fait part de ses réflexions personnelles.

Ici, le narrateur est le chat de gouttière Mi-Ké, il est tricolore, ce qui est rare et porte bonheur. Affectueux envers son maître (ils ont une relation très fusionnelle), il raconte au lecteur sa vie, ses coups de cœur et ses coups de gueule. Satoru est un trentenaire dynamique. En rentrant de son travail, il nourrit toujours un chat des rues qui aime flâner sur son monospace garé sur un parking de Tokyo. Un jour, le chat est renversé par une voiture en traversant la rue et Satoru, après l’avoir fait soigner, décide de le recueillir et de l’appeler Nana (''7'' en japonais, pour la forme de sa queue).

Les deux complices s’apprivoisent mutuellement. Satoru est fou de l’animal et le promène, il le câline jusqu’au jour où, au bout de cinq ans, il doit s’en séparer pour des raisons impératives que le lecteur ne découvrira qu’à la fin de l’ouvrage. Ils partent en voyage à travers le pays pour revoir d’anciens amis et leur proposer d’adopter Nana.

Pour chaque ami rencontré, Nana décrit les retrouvailles, les relations de jeunesse et les souvenirs de Satoru avec ceux qu’il n’a pas vus depuis longtemps. A chaque étape, on connaît mieux Nana, ce qu’il aime - la musique calme, les croquettes au poulet. Il n’aime pas la clinique vétérinaire, la bêtise des humains incapables de comprendre la langue des chats, alors que ceux-ci perçoivent très bien celle des humains, même s’ils ne savent pas l’écrire.

Seul Satoru comprend Nana. C’est un chat intelligent, curieux, bagarreur quand il faut, doux quand il sent que c’est nécessaire. «La bravoure du chat, qui ne se soumet jamais, même contre un adversaire plus gros que moi, elle est en moi et j’en suis fier». Le récit expose la richesse de la relation entre un animal et un humain, l’élan positif de cet échange unique.

Nana est un fin observateur de la nature, de la gent animale et de l’âme humaine. Après avoir vu tous ces amis qui ne peuvent adopter le chat pour diverses raisons, et qu'ils ont admiré le mont Fuji, ils se dirigent vers les magnifiques paysages de l’île d’Hokkaidô au Nord du Japon pour retrouver la tante de Satoru, qui l’a élevé, enfant, après la mort de ses parents dans un accident. Les retrouvailles avec Noriko sont chaleureuses et Nana prend ses marques dans son nouvel appartement.

Tout en humour, tendresse, partage et émotions, ce récit offre un voyage à travers le Japon, les amitiés, les souvenirs, la vie qui passe trop vite. Les deux romans, autant celui de Soseki que celui de Hira Arikawa, composent un bel hymne humaniste. Il faut suivre ce chat irrésistible dans cette société qui les affectionne tant.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 28/05/2021 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd