L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 6 août 2020
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

L'enfant du trou
Niccolo Ammaniti   Je n'ai pas peur
10/18 2014 /  7.10 € - 46.51 ffr. / 231 pages
ISBN : 978-2-264-05683-2
FORMAT : 11,0 cm × 17,5 cm

Ouvrage paru une première fois en France en 2002 (Grasset & Fasquelle).

Traduit de l'italien par Myriem Bouzaher

Imprimer

Le drame se noue dans petit village d’Italie – plutôt, quatre maisons perdues au milieu de nulle part - lors de l’été le plus chaud du siècle, il y a des années. Au cours d’un jeu avec les autres enfants du hameau, Michele doit accomplir un gage – il a perdu la course à travers les blés. Il lui est imposé d’explorer une maison en ruines, perdue dans les collines, au risque de se rompre le cou.

C’est alors qu’il découvre un enfant, prostré sous une couverture puante, au fond d’un réduit. Mort ? Prisonnier ? Il descend, à l’aide d’une corde, vérifier que le petit captif est bien vivant. Michele décide immédiatement de garder pour lui ce secret. Il se rappelle ce qu’a dit leur chef de bande, au village : "Les choses sont à celui qui les trouve en premier." Si c’est ainsi, "l’enfant au fond du trou est à moi", se dit Michele. L’angoisse le tenaille ensuite lorsque, de retour à la maison, il découvre, en regardant les informations télévisées, que le petit garçon, fils d’un riche industriel du Nord, a été enlevé "par des bandits". Par son père et ses amis, en réalité.

S’ensuivront de nombreuses autres visites clandestines, au cours desquels Michele deviendra l’ami de cet enfant qui croit être mort. Il en devient obsédé, jusqu'à peupler ses rêves de visions du trou. "L’enfant était dans le trou. Je me l’imaginais mort dans la terre. Des cafards, des punaises et des mille pattes qui lui couraient dessus, sur la peau exsangue, et des vers qui sortaient de ses lèvres livides. Ses yeux ressemblaient à des œufs durs."

Est-ce un vocabulaire d’enfant, et surtout, ces visions sont-elles celles d’un garçon de douze ans ? Nicolo Ammaniti rappelle dans ce roman l’obsession morbide de l’enfance. Le malaise monte insidieusement au fil des pages et des expéditions sur ces collines couvertes par les blés. Ecrasées de soleil, battues par un vent qui épuise les cœurs et les esprits, elles constituent un décor rural digne d’un film de Hitchcock.

Là, un petit garçon se bat contre les monstres de son imagination – avant d’affronter ceux, banals mais réels, qui peuplent le monde des adultes. Alors, tout dérape dans l’horreur. Ce livre, dont la chute provoque un haut-le-cœur tant elle est révoltante, est une vraie réussite.


Vianney Delourme
( Mis en ligne le 10/12/2014 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd