L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 19 septembre 2020
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Chronique d'un arrachement annoncé
Claire Castillon   La Reine Claude
Le Livre de Poche 2004 /  5.00 € - 32.75 ffr. / 188 pages
ISBN : 2253072869
FORMAT : 11 x 18 cm

Ouvrage paru chez Stock en 2002.
Imprimer

Après Le Grenier et Je prends racine, Claire Castillon change de registre et dévoile son secret, racontant au jour le jour l’évolution de la maladie de l’homme qu’elle aime. Une intruse, une tumeur maligne mais peu évolutive, grosse comme une "reine claude", s’est incrustée dans le cerveau de son amant, un célèbre présentateur télé, plus âgé qu’elle. Envie de la tuer, de la fracasser contre un mur, de la dévorer…
Comment se débarrasser de cette sale "pute" ? Savoir toute la vérité, tout partager, conjurer la séparation avec la force du désespoir : "Je pense à ton enterrement, où je n’irai pas (…) J’essaie l’absence." Aura-t-elle assez de force ? Elle y croit, rassemble une gerbe de souvenirs, se passe leurs vieux films, imagine Rigoletta la petite fille qu’ils voulaient avoir ensemble.

Dans cette lettre à son amour, ce cri de détresse, l’écrivain dit toute sa douleur, sa peur, sa rage face à l’insoutenable arrachement annoncé. Entre dérision et gravité, folie et drôlerie, Claire Castillon passe des caprices d’enfant aux délires joyeux, mais son texte, sous-tendu par l’urgence, sonne juste, terriblement authentique. Si elle agace par son mépris pour ces "cons" de badauds, sa condescendance, elle bouleverse par sa passion pour cet homme qui ne se plaint pas, qui part la tête haute. Possessive, elle donnerait sa vie pour sauver la sienne : il ne lui reste que les mots, "petit sillon discret recroquevillé dans ta trace et givré dans ton souvenir." Un récit poignant comme un adieu.


Emmanuelle de Boysson
( Mis en ligne le 09/06/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd