L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 24 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Nazillon malgré lui
Pierre Combescot   Lansquenet
Le Livre de Poche 2004 /  6.50 € - 42.58 ffr. / 380 pages
ISBN : 2-253-07280-X
FORMAT : 11 x 18 cm
Imprimer

"C’est une longue histoire. Maintenant que tout est accompli et qu’au fond le plus important est que tu sois de retour, laissons à jamais enfouies ces histoires de familles..." Ainsi parle Mlle Marthe au héros du livre, Kuno von Urslingen-Frundsberg, qui tout en pressant de questions celle qu’il considère comme sa mère, l’écoute avec attention et inquiétude. Gouvernante du château tyrolien de Schwarzauge, où le jeune Kuno passa son enfance en compagnie de son grand-père Tassilo avant que ce dernier, sympathisant du Führer, ne l’envoie se commettre en 1934 avec les Jeunesses hitlériennes, Mlle Marthe est la conscience vivante d’une famille s’étendant sur plusieurs générations. Le château disparaissant dans un incendie à l’heure de l’écroulement du IIIe Reich (c’est d’ailleurs à la lumière de ces flammes que s’ouvre le roman), sa mémoire est l’antre de lourds et ténébreux secrets que viendra arracher un à un l’insistance inquisitrice de Kuno.

Ce dernier a beau être le descendant d’ancêtres prestigieux, comme Georg von Frundsberg, inventeur de ces lansquenets qui donnèrent bien du fil à retordre à François Ier, il ne tarde pas à découvrir qu’il n’est en réalité que la victime d’un roman familial soigneusement orchestré par un trio de personnages où figure en bonne place son arrière-grand-père (prétendu tel) le Comte Hynko, cœur libertin doublé d’un esprit opportuniste, "le plus élégant des voyous viennois"... Kuno est en effet un orphelin à sa manière, non pas qu’il ait été livré à lui-même comme Oliver Twist, mais dans la mesure où un subtil stratagème est venu brouiller les cartes de sa généalogie, spoliant du même coup le jeune homme de sa propre histoire.

Partagée entre la campagne tyrolienne nostalgique de l’héroïsme guerrier et une Vienne décadente désertée par ses intellectuels et ses artistes, la petite communauté du château de Schwarzauge, bientôt convoité par les nazis, vit au rythme des soubresauts de l’Histoire : l’assassinat de Dollfuss en 1934, l’Anschluss en 1938, les différents épisodes de la haine-amitié avec l’Italie mussolinienne (l’entrevue réinventée entre Hitler et Mussolini est l'un des grands moments du livre). D’un chaotique maîtrisé, d’une inventivité langagière généreuse, la prose de Pierre Combescot n’a pas sa pareille pour évoquer - empruntant au passage ici un titre à Karl Kraus - cette "gangrène qui se propagea de génération en génération, ici, entre les murs de Schwarzauge comme une sorte de péché originel et qui eut sa part dans ce qui aurait bien pu être les derniers jours de l’humanité".


Thomas Regnier
( Mis en ligne le 04/06/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd