L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 10 décembre 2022
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

A l’origine de plus d’un siècle de production martienne
H-G Wells   La Guerre des mondes
Gallimard - Folio 2005 /  4.70 € - 30.79 ffr. / 320 pages
ISBN : 2-07-030855-3
FORMAT : 11x18 cm
Imprimer

A l’occasion de la sortie du titan cinématographique spielberguien, Folio ressort en poche (ainsi que le Mercure de France dans une version plus onéreuse) le récit à partir duquel tout est parti, des délires d’Orson Welles à ceux de Tim Burton, en passant par une floppée de productions ciné, BD, animée, télé, etc.

Car tout réside dans ce roman des années 1890 : la fin de siècle et ses frayeurs, l’envol d’une modernité qui à l’époque fit véritablement impression, la fée électricité, les potentiels illimités de la puissance thermique, le cinéma, la démocratie, les premiers ébrouements des masses, le socialisme… D’un siècle à l’autre, rien n’a changé, sinon d’échelle, ce que la passerelle entre le roman et sa dernière adaptation sur grand écran montre aujourd’hui de façon plus qu’éloquente.

C’est avec cette focale rétrospective qu’il faut se plonger ou se replonger dans le célèbre roman d’H-G Wells. On y goûtera d’abord la beauté classique de la langue, qui ressemble à son époque : victorienne. On entrevoit ensuite avec délices ces airs du temps, venus se lover entre les lignes ou en provoquer la course : l’impact du darwinisme, l’hubris d’une puissance anglaise sentant déjà venir sa chute, et un discours sur l’invasion (ici de l’Angleterre par des martiens) qui ne peut que renvoyer aux affres du colonialisme et d’un jingoïsme (arrogance patriotique) toujours dérapant… toujours d’actualité… Sans oublier le beau témoignage d’humanisme fourni par le narrateur, tant devant le spectacle d’une destruction assurée de sa race devant la puissance de l’envahisseur extraterrestre (avec ses tripodes géants, leurs rayons ardents et le souffle létal de la fumée noire), que dans le soulagement de la rédemption finale…

L’histoire est trop fameuse pour qu’on la résume ici. Mythe polymorphe, La Guerre des mondes est entrée aujourd’hui dans l’œil de "Monsieur ET". Gageons que le cinéaste n’aura pas boudé son plaisir et partageons-le avec lui. Mais n’en oublions pas pour autant de retourner au texte, sublime… et fondateur.


Bruno Portesi
( Mis en ligne le 04/07/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd