L'actualité du livre Mercredi 26 juin 2024
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Un passionnant zapping
Charles Dantzig   Dictionnaire égoïste de la littérature française
Le Livre de Poche 2009 /  10 € - 65.5 ffr. / 1154 pages
ISBN : 978-2253124511
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Première publication en septembre 2005 (Grasset).

Vient de paraître, du même auteur :
Encyclopédie capricieuse du tout et du rien, Grasset, Janvier 2009, 790 p., 24,90 €, ISBN : 978-2-246-74371-2

Imprimer

Action : c’est le mot par lequel débute le Dictionnaire égoïste de la littérature française de Charles Dantzig. C’est annoncer que les Lettres ne seront pas le seul horizon de l’ouvrage : l’auteur ne dédaigne ni le cinéma ni la télévision ni la musique de groupes punk ou rock. C’est affirmer aussi la dimension actuelle («présente» et «agissante») de la Littérature, quitte à ce que ce soit sur le mode de l’éternel retour. S’il évoque les Sex Pistols c’est à propos de Huysmans, et Blur/Oasis sont un trompe l’œil au même titre que Corneille/Racine : on les convoque seulement pour nous inciter à révoquer la pensée binaire. Le zapping n’est pas d’aujourd’hui : Dos Passos le pratiquait «vingt ans avant l’invention de la télévision» ; d’ailleurs, c’est la littérature qui l’a inventé dans les dictionnaires !

C’est à cela que joue Charles Dantzig : «et [le] voici, dans le fauteuil sur le dossier duquel [son] nom est inscrit», metteur en scène et spectateur prenant sur le vif écrivains et idées. Au gré de sa fantaisie défile tout ce beau monde avant de «rentrer à l’étable». D’«Action» à «Zoo», «l’infanterie des écrivains» devient «troupeau», mais la bataille perdure : les idées sont des lionnes prêtes à égorger les innocents, car le zapping est passionné. Aller «à sauts et à gambades», pour citer un auteur avec lequel Dantzig n’est pas tendre, ce n’est pas évoluer en apesanteur. L’allégresse de ton n’est pas incompatible avec les condamnations lourdes (Aragon !) ou les hommages émus (Frédéric Berthet, Charles Cros, Max Jacob). L’auteur est un érudit plein de vie ; son existence palpite à chaque ligne de son intense relation avec les morts. Encore qu’«il n’y a pas de morts, il n’y a pas de vivants, il y a des livres», lit-on à l’article «Morts, vivants». Et «Zoo», dernière entrée qui fait office de sortie, d’y revenir rêveusement : «la seule vie»

L’auteur de ce dictionnaire «pas comme les autres» (nous sommes d’accord avec la quatrième de couverture) n’est pas un vieux bougon sur le retour exposant des attachements d’un autre temps. D’abord, Charles Dantzig est seulement quadragénaire, même s’il a déjà publié plusieurs romans et des recueils poétiques, même s’il collectionne les prix (le présent dictionnaire a obtenu le prix Décembre) et même s’il s’exprime avec autorité. D’accord, il s’inquiète parfois de savoir «où sont les bons livres» comme un partisan du culturellement correct ; il s’essaie à des maximes pas toujours réussies («Nos amis appellent paradoxe celles de nos pensées qui leur déplaisent, par une espèce de gentillesse»), et il s’embrouille dans le décompte des années : «On publie trop de livres. Voilà deux cent cinquante ans que je l’entends dire.» Lire c’est un peu perdre la tête, ou être immortel comme Duncan Mac Leod, du clan Mac Leod… Bien sûr que nous sommes de mauvaise foi ! Quelle fantaisie et quelle fraîcheur dans cet ouvrage d’érudition parfois irrévérencieux ! Le court article intitulé «Mots des écrivains» nous laisse choir d’un désinvolte : «je cherche dans mes notes et je reviens». Et pour vérifier une citation de Céline, on peut toujours attendre : («Et je n’arrive pas à retrouver où j’ai relevé cette phase.)» Pardonnons à qui s’enorgueillit par ailleurs de choisir lui-même ses citations plutôt que de les recopier sans vérifier. Artisanat d’un écrivain pour lequel l’important est que les livres l’emportent et l’imprègnent et nous embarquent tout autant que notre époque : La Chartreuse de Parme peut conduire à Roland Dumas et Céline à Edith Cresson !

L’«action de dire» (l’étymologie du mot «dictionnaire» inspire discrètement le premier article) actualise un savoir, car «c’est une honte de se taire, et de laisser parler les barbares», selon Diogène Laërce, mis en épigraphe. Mais l’article «Dictionnaires» nous entraîne plus loin en prétendant qu’il s’agirait de religion : plutôt qu’avec une bible, «chaque bébé naît en France avec un dictionnaire», calcule l’auteur. Or, «les dictionnaires sont une forme de zapping dont l’utilité est éprouvée depuis Voltaire, qui fut un des premiers écrivains à en écrire» (quand on vous disait que ça n’avait rien de nouveau !). Chaque français pratique le zapping de nos jours, mais Dantzig assume, se passionne, développe, parce qu’il est contemporain et écrivain : son action de dire est une réflexion sur l’écrire, son dictionnaire un art poétique. Lisez, entre beaucoup d’autres, les articles «Cliché», «Creative writing», «Cocteau» («un écrivain de verbes» : y joindre l’article «Adjectif, adverbes ») ou «Morand» («En fiction, sa devise, excellente devise, pourrait être : «sans commentaire.»») : vous saurez comment l’auteur entend l’écriture.

Quant aux développements, jamais conventionnels, sur Proust ou Balzac, Stendhal ou Baudelaire, ce sont des leçons de lecture à placer sur votre table de chevet, à côté de la télécommande.


Alain Romestaing
( Mis en ligne le 21/01/2009 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Je m'appelle François
       de Charles Dantzig
  • Remy de Gourmont - Cher Vieux Daim !
       de Charles Dantzig
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd