L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 19 janvier 2021
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Monsieur-Fier-à-Bras
Paul Auster   Dans le scriptorium
Actes Sud - Babel 2008 /  6.50 € - 42.58 ffr. / 160 pages
ISBN : 978-2-7427-7567-5
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Première publication française en janvier 2007 (Actes Sud).

Traduction de Christine Le Boeuf.

Imprimer

C'est une fable étrange, comme une nouvelle allongée, avec aussi ce quelque chose de dramaturgique, un huis clos dans une cellule, que propose Paul Auster avec Dans le scriptorium.

Une journée de la vie de M. Blank, monsieur trou, monsieur vide en version française : un homme se réveille dans une pièce apparemment confinée, sans se souvenir vraiment de qui il est ni d'où il vient. On lui rend visite : l'infirmière Anna, un médecin, son avocat, quidams identifiables par quelques bribes mémorielles, confuses, et des clichés photographiques mis à sa disposition. Pas plus. Un manuscrit est posé sur la table, que M. Blank lit et complète, qu'il achève même : l'histoire d'une sorte de Guerre de Sécession matinée d'intervention en Irak, pour des États-Unis à demi-mot évoqués. Étrange... Qui est M. Blank ?... Ces visiteurs lui redessinent les contours d'un homme puissant mais bienveillant, pourvoyeur de missions secrètes. Il semble accusé de tous les maux de la Terre mais personne ne lui en veut vraiment. Étrange... Et la scène s'achève comme elle a commencé.

Et le lecteur de s'interroger sur cette journée particulière : simple jet d'encre par un auteur pressé par son éditeur ? Réflexion joliment habillée sur les affres de la création littéraire ? Ne peut-on pas voir d'ailleurs dans «Monsieur-Fier-à-Bras», sobriquet donné à un appendice encore en forme malgré l'âge avancé de notre protagoniste, M. Blank (qui peut renvoyer aussi à l'angoisse de tout écrivain, le Blanc, le trou, la page blanche), une métaphore de l'appendice vital à tout auteur, sa plume. M. Blanck serait alors l'Ecrivain, seul dans sa thébaïde, visité jusqu'à l'obsession par la troupe de ses héros de roman, obsédé aussi par les mots qui peuvent, sans crier garde, se vider d'un sens pour se remplir d'un autre, ou, tout simplement, devenir étranges à force d'attention...

«Nous voilà bien fringant aujourd'hui, Mr. Blank, dit Anna
Je le crains, chuchote Mr. Blank, les yeux encore fermés. Je ne peux pas m'en empêcher.
Si j'étais vous, je serais fier de moi. Ce n'est pas encore tout le monde, à votre âge, qui est encore... encore capable de ça.
Je n'y suis pour rien. Il a sa vie à lui.»
(p.31)

Avouons-le : si l'exercice est sympathique, intrigant, peut-être aussi nécessaire dans le parcours d'un auteur consacré, on reste un peu sur sa faim, car ce qu'on cherchait avant tout, avec une fringale non dissimulée, c'était un nouveau roman austérien, ample, new-yorkais, une prose qui emporte. Non pas un essai déguisé sur la composition littéraire. A bon entendeur donc.


Bruno Portesi
( Mis en ligne le 07/07/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Brooklyn Follies
       de Paul Auster
  • La Nuit de l'oracle
       de Paul Auster
  • Le Livre des illusions
       de Paul Auster
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd