L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 11 décembre 2018
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Struggle for life
Tom Clancy   Rainbow six
Le Livre de Poche 2001 /  7.48 € - 48.99 ffr.

tome 1 (667 p.), tome 2 (664 p.)

Imprimer

"Arc-en ciel" (rainbow): tel est le nom de code de l'organisation internationale antiterroriste dont John Clark, secondé du fidèle Domingo Chavez, alias Ding, est le "Six", c'est-à-dire dans le jargon militaire américain le chef d'unité. Basée au Royaume-Uni, composée de deux détachements d'anciens membres des forces spéciales et de commandos de choc, pourvue d'un matériel hautement sophistiqué en matière de technologies et d'armements, cette unité secrète très spéciale a pour objectif d'intervenir dans ces circonstances d'exception où les forces traditionnelles de l'armée et de la police sont impuissantes face à des groupes armés.

Les plus belles constructions théoriques devant toujours se soumettre à la pierre de touche de la réalité "concrète", le groupe Rainbow doit rapidement cesser les entraînements auxquels il s'adonne depuis sa formation pour intervenir à trois reprises en Europe. En effet, en Suisse, en Autriche puis en Espagne, des groupes terroristes s'attaquent à des cibles qui justifient le passage à l'acte de Rainbow, et amènent à vérifier sur le terrain ses compétences acquises jusqu'alors de manière plus informelle.

Parallèlement à ces mouvements de groupuscules incontrôlables au fort potentiel destructeur, une dizaine de vagabonds d'abord, puis de personnes isolées dans la jungle urbaine de New York ensuite, sont enlevés. Et bientôt soumis, tels des cobayes de laboratoire, au pire virus qui soit: "Shiva", nouveau fléau bactériologique "aussi destructeur et réparateur" que la divinité hindoue du même nom, obtenu à partir d'une souche de la fièvre hémorragique d'Ebola revue et corrigée par quelques scientifiques fanatiques. A l'intersection des résurgences terroristes à tout-va et de la mise au point d'un effroyable "Projet: chaloupe de sauvetage" ne visant à rien de moins qu'à détruire le genre humain au nom d'un retour à une Nature purifiée des miasmes humains, l'ex-agent du KGB (pourchassé par tous les services secrets du monde) Dimitri Arkadeïevitch Popov mène le bal et entasse les dollars sur son compte en banque personnel. D'un tome à l'autre de l'oeuvre, les hommes de John Clark courent, s'envolent, se portent à la rescousse de la veuve et de l'orphelin (étonnants chevaliers modernes équipés de MacMillan calibre 50 et autres MP-10) en tentant désespérément de comprendre l'extravagante machination qui relie les terroristes éliminés par leurs soins à l'association mystico-écologique des "Amis de la terre" .

Bon nombre de concepts darwiniens dans la lignée du struggle for life - ou lutte pour la vie se caractérisant par la survie des espèces les mieux adaptées aux modifications du milieu extérieur - émaillent ainsi le texte de Clancy. Que ce soient les membres de Rainbow jugeant leurs adversaires ou les illuminés du "Projet" testant le vecteur d'une épidémie mondiale sur des personnes innocentes, ces remarques font froid dans le dos. Elles soulignent à chaque fois la récupération idéologique et politique dont ne manquent pas de faire l'objet certaines théories scientifiques. Le danger qu'il y a donc à vulgariser les grandes lignes de recherches pointues dont les résultats se trouvent immanquablement décontextualisés et, paradoxe suprême, en quelque sorte dénaturés par ceux qui les appliquent selon leur seul "intérêt entendu" .

Par delà ses multiples scènes d'action musclée, ce roman à tiroirs est alors intéressant en ce qu'il montre, de manière explicite, qu'il ne saurait y avoir à ce jeu-là de division entre des "bons" et des "méchants": tous les hommes ont tort dès lors qu'ils se croient autorisés à réparer les oublis de la nature ou à intervenir au nom d'une justice supra humaine.

On se gardera bien toutefois de réduire la teneur de ce roman fleuve à la seule exposition d'une thèse du type "méfiez-vous toujours de l'élite technocratique". Plus simplement, et surtout plus agréablement pour qui aspire à s'abandonner au rythme endiablé des wondermen de tous bords qui protègent ici le monde avec panache, Clancy nous livre une preuve supplémentaire de son talent à brosser des fresques mouvementées et tonitruantes. Des épopées high-tech quasi cinématographiques. A telle enseigne que quiconque se jettera dans ce foisonnant Rainbow Six se demandera tôt ou tard s'il lit un film ou s'il regarde un livre! L'effet coup de poing de l'écriture convient à merveille au style caméra sur l'épaule, et la surenchère dans les descriptions techniques ne laisse place à aucune approximation. Même si le cliché "justiciers à l'américaine" garde la dent dure au cours des opérations des agents antiterroristes, la veine psychologique est mise à contribution avec justesse, notamment lors des interventions du docteur Bellow dans le groupe Rainbow.

Industrie pharmaceutique, génie génétique, terrorisme et guerre bactériologique n'ont en tous cas jamais fait aussi bon ménage. Leur terrifiante alliance l'espace d'une fiction - qui frise avec une froideur calculée le réalisme - vaut bien qu'on s'y reprenne à plusieurs fois avant de répondre à cette question: quel est en définitive le véritable ennemi de l'espèce humaine ?


Frédéric Grolleau
( Mis en ligne le 28/06/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd