L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 22 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Illusion divine…
Maurice Audebert   Tombeau de Greta G.
Actes Sud - Babel 2013 /  7,70 € - 50.44 ffr. / 144 pages
ISBN : 978-2-330-01783-5
FORMAT : 11,0 cm × 17,8 cm

Première publication en août 2007 (Actes Sud)
Imprimer

Homme de théâtre, agrégé de philosophie, Maurice Audebert prend pour son deuxième roman (après Heureux qui comme Ulysse) Greta Garbo comme sujet ; «bateau sans amarres», Greta G. se construit progressivement, par touches intimes ou superficielles, drôles ou dramatiques, garde son mystère et donne au lecteur l’impression de mieux l’approcher tout à la fois. La couverture est à l’image du texte : superbe, en noir et blanc, avec des jeux de lumière, énigmatique visage/sculpture, main appuyée sur le front. Le texte est beau et mystérieux, elliptique.

Maurice Audebert campe un décor étrange, posé dès la première ligne : «La Villa ne fut sans doute, au commencement, que le projet d’un architecte dément, mais qui dut rencontrer plus fou que lui puisqu’il finit par le réaliser». Une atmosphère nocturne, dans une nuit éclairée des lueurs d’un incendie, de la folie des hommes… Deux serviteurs, Sigrid et Gustaf, au service de la diva, qui passe comme une ombre austère. Pour meubler loisirs et espace, Gustaf construit des aménagements hétéroclites dans les immenses pièces, à l’aide de décors de récupération. Le narrateur qui écrit le texte nous en dit peu, le moins possible, et sur lui et sur la femme qu’il accompagne ; dire qu’il «partage» sa vie serait excessif !

Le lecteur le suit, fasciné dans cette évocation du monde d’Hollywood, mais là où l'on ne l’attend pas… dans le silence de la nuit, le silence de celle qui, star parmi les stars, a choisi de se taire, de ne respecter aucune des lois du milieu sauf celle-ci : faire parler de soi ! Et encore, contre sa volonté. «Je crois qu’ils ne parvinrent jamais à la comprendre : dans cette jungle, où chacun luttait pour réussir et se hisser au sommet, passait un étrange animal, comme distrait et la démarche ennuyée».

Du narrateur, tout aussi silencieux en dépit des apparences, nous saurons peu de choses : il est autrichien, a fait la Première guerre, il collectionne les photos de fesses de jeunes filles ou de femmes et montre sa collection, entassée dans des cartons, à quelques visiteurs. La Mort est aussi l’un des personnages du roman, mort qui rôde partout : dans la maison étrange, dans le souvenir de l’architecte disparu, absent dès l’inauguration de la Villa, mort que porte en lui le narrateur, mort des hommes qui entourent Greta, mort annoncée par le beau titre : Tombeau de Greta G.

Un très beau livre, sobre, émouvant, fort bien écrit.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 08/04/2013 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd