L'actualité du livre Mercredi 17 avril 2024
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Deux destinées. Deux femmes. Une ville, Kaboul
Khaled Hosseini   Mille soleils splendides
10/18 - Domaine étranger 2009 /  8,60 € - 56.33 ffr. / 411 pages
ISBN : 978-2-264-04906-3
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Première publication française en octobre 2007 (Belfond).

Traduction de Valérie Bourgeois.

Imprimer

Mariam est une harami, une bâtarde, fille d’un riche propriétaire de Herat. Elle vit avec sa mère dans une baraque de fortune et seules les visites de son père viennent égayer son quotidien. Il la couvre de présents et de promesses. Mais sa figure de héros est à jamais détruite lorsqu’il la donne en mariage à peine âgée de quinze ans. Cordonnier de Kaboul, son mari Rachid la met tout de suite en garde. Elle lui doit respect, porter la burqa, ne jamais être oisive et surtout lui donner une descendance. Sa vie devient encore plus cauchemardesque lorsqu’elle découvre sa stérilité... D’humiliation en humiliation, Mariam a appris à endurer en silence. «Après quatre années de mariage, elle savait ce qu’une femme était capable d’endurer sous l’emprise de la peur. Elle vivait dans la crainte continuelle des sautes d’humeur de Rachid et des moments où même les conversations les plus anodines devenaient pour lui prétexte à un affrontement, qu’il ponctuait à l’occasion de gifles ou de coups de poing et de pied.»

Au même moment, Laila naît dans la maison d’en face. Elle a le teint pâle et les cheveux clairs. La terreur n’existe pas dans cette maison, Babi le père est un homme de lettres érudit et progressiste, qui croit au rôle primordial de la femme. Il lui apprend la force des mots, la douceur de l’amour et l’espoir en un jour meilleur. Car la république d’Afghanistan est le théâtre d’affrontements et d’enjeux politiques, comme on sait. Mais Laila vit dans l’insouciance, auprès de Tariq, son ami et confident. A l’arrivée des talibans, Kaboul est à son tour la proie des bombes, des innocents tués jonchent les sols, les mutilés affluent. Tariq parti au loin, elle est la seule survivante d’une bombe perdue. Accueillie par Rachid, elle se retrouve mariée à lui, perdue et esseulée. Mariam voit en elle cette alliée, sensible et détruite à la fois, qu’elle espérait tant.

De sa plume toujours aussi belle, Khaled Hosseini offre un portrait magnifique sur la vie de ces femmes, ces mille soleils splendides, qui vivent cloîtrées dans un monde qui annihile toute humanité. Portrait sans concession aux descriptions implacables, Mille soleils splendides est aussi un cri d’amour pour Kaboul, terre de pleurs et de sang, qui devient au fil de son histoire une plaie ouverte, où tous les espoirs se perdent. Intense, tragique et réaliste... Mariam et Laila resteront longtemps dans nos mémoires.


Catherine Martinez-Scherrer
( Mis en ligne le 14/01/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd