L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 21 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Jubilatoire et excitant !
Stéphane Osmont   L'Idéologie
Le Livre de Poche 2010 /  6.95 € - 45.52 ffr. / 312 pages
ISBN : 978-2-253-12683-6
FORMAT : 11cm x 18cm

Première publication en mars 2008 (Grasset)
Imprimer

Plonger dans les aventures professionnelles et les frasques intimes d’Evariste, le protagoniste du roman de Stéphane Osmont, est comme une immersion en apnée dans les entrailles dévergondées, à la fois perverses et fragiles, des interrelations entre les individus et la société contemporaine.

Il est impossible de reprendre son souffle ; comme soudainement aspiré, le lecteur est grisé par ce manifeste de la médiatisation de l’information. Manipulation, exhibitionnisme, machination, voyeurisme, dépravation, magouilles alambiquées… l’ensemble des personnages, qu’ils soient des dirigeants politiques, des maîtres du CAC 40, des journalistes, des hommes et des femmes sans envergure, sont les otages de l’ignoble et non moins attachant Evariste. L’instrumentalisation de l’égotisme obsessionnel des uns et des autres est son jeu favori, dans lequel il excelle. Nourrit-il ainsi son dégoût de lui-même, sa haine viscérale du monde qui l’entoure, dirigé par une génération «Woodstock» qu’il n’arrive pas à respecter, celle de ses parents ? Toujours est-il que suite à un bref voyage à Londres, pour visiter la tombe de Karl Marx, Evariste scelle un pacte avec lui-même : discréditer, ridiculiser, détruire la société et par la même occasion lui-même en utilisant son art de la supercherie. Mais comme souvent, les conséquences de projets même bien orchestrés ne sont pas toujours celles imaginées…

Dans un style fluide, après La Capital et Le Manifeste (Grasset, 2004 et 2006), L’Idéologie est un régal d’humour, de cynisme, de critique aigre douce sur la communication dans nos sociétés modernes, gourmandes d’informations sensationnelles, et finalement un assassin miroir reflétant nos excès, nos contradictions, nos désirs malhonnêtes. Jubilatoire et excitant !


Frédéric Bargeon
( Mis en ligne le 17/01/2011 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd