L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 28 mai 2020
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Avis de tempête
Claudie Gallay   Les Déferlantes
J'ai lu 2010 /  8 € - 52.4 ffr. / 558 pages
ISBN : 978-2-290-02487-4
FORMAT : 11cmx18cm

Première publication en mars 2008 (Rouergue - La Brune)
Imprimer

Là-bas, à la pointe du Cotentin, le vent souffle à tout rompre, insolent et puissant, il balaye tout. C’est par un jour de tempête que Les Déferlantes débute, chacun regardant les éléments se déchaîner, si petit devant cette colère assourdissante. Les quelques maisons situées au port sont les plus touchées, on s’attend presque à ce qu’elles disparaissent sous les vagues. Car la mer est celle qui emporte tout, les bateaux et les hommes, rendant selon sa volonté des débris de vie.

Dans ce décor apocalyptique, l’héroïne se sent emportée, ballotée au gré de la nature, maîtresse des lieux. Car à la Hague, il n’y a pas de temps pour soi, on devient des pantins sans histoire. Effacer l’identité, effacer le passé, l’héroïne aurait aimé être vierge de tout souvenir, le visage de son amour perdu si entêtant est pourtant là, malgré la houle et la grève. Elle panse ses douleurs, comme les autres habitants que l’on dirait d’un autre monde, Raphaël artiste solitaire, la vieille Nan qui pleure encore ses disparus, Lili et son père Théo qui ont fait ce serment tacite de se taire, car le silence est la loi. On tait ses chagrins, on tente de vivre, au gré de l’océan. Mais voilà qu’un personnage étrange fait son apparition, Lambert ; certains croient le reconnaître, d’autres non, mais chacun se méfie de lui. Son regard est étrange, il y a de la colère en lui.

Intrigue aux embruns entêtants, Les Déferlantes est un hymne aux hommes, mais surtout à l’océan, personnage omniprésent, gardien de tant de secrets. Claudie Gallay se pose en instigatrice de destins cassés, ceux en proie aux éléments. Que peut-on faire devant leur fureur ? Il y a de la soumission, du renoncement dans ses personnages, et peu importe le lendemain qui sera fait d’espoirs perdus.

Obsédant et inspiré, Les Déferlantes est de ces livres que l’on n’oublie pas, emportant avec lui son lecteur dans un univers du bout du monde, aux frontières de soi.


Catherine Martinez-Scherrer
( Mis en ligne le 11/06/2010 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd