L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 6 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Parenthèse enchantée
Richard Powers   Le Temps où nous chantions
10/18 - Domaine étranger 2019 /  12,10 € - 79.26 ffr. / 1045 pages
ISBN : 978-2-264-07565-9
FORMAT : 11,0 cm × 18,0 cm

Traduction de Nicolas Richard.
Imprimer

En tournant la dernière page de ce roman, un sentiment de désoeuvrement nous habite. Comment se résoudre à quitter son atmosphère ? Sur plus de mille pages ensorcelantes, Richard Powers ne raconte pas une histoire, mais des histoires, celles de ses personnages, mais aussi celle de la ségrégation, de l'injustice, de l'intolérance.

C'est en 1939 qu'une jeune métisse du nom de Delia rencontre son mari David, un couple hors norme pour une époque où la guerre gronde, où l'antisémitisme s'infiltre insidieusement dans les esprits, où les noirs sont mis au ban d'une nation toute entière. Mais en ce jour, un espoir certes ténu naît, une soprano de couleur vient entonner sous le regard de milliers de personnes quelques notes, symbole d'une humanité enfin réunie. Jamais Delia et David n'oublieront ce moment, quintessence de joie et d'insouciance, qu'ils tenteront en vain de reproduire dans leur foyer.

De leur enfance, Jonah, le ténor à la voix exceptionnelle, Joseph le narrateur nostalgique et Ruth, militante engagée auprès des Black Panthers, se souviennent de ce petit appartement insalubre new-yorkais, où la musique résonnait, comme une réponse au monde extérieur. Car dès qu'«ils chantaient, ils cessaient d'être des parias», vivant dans un univers clos, territoire unique, où seuls Schubert et Mozart avaient droit de cité. En intégrant la prestigieuse école de Boston, la voix miraculeuse de Jonah émeut, s'évade vers d'autres cieux, mais il découvre alors un monde chaotique, qui ne laisse que peu de place aux hommes de couleur.

Le mot chef-d'oeuvre prend tout son sens devant pareil phénomène littéraire. L'émotion à fleur de peau, Le Temps où nous chantions offre au fil des pages un instant privilégié, unique, à l'intense narration. Témoignage d'une époque, livre d'amour pour la musique comme langage universel, ce roman est absolument incontournable.


Catherine Martinez-Scherrer
( Mis en ligne le 15/11/2019 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Trois fermiers s'en vont au bal
       de Richard Powers
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd