L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 13 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Connaissez-vous Germain ?...
Marie-Sabine Roger   La Tête en friche
Actes Sud - Babel 2018 /  7,50 € - 49.13 ffr. / 236 pages
ISBN : 978-2-330-09716-5
FORMAT : 11,0 cm × 18,0 cm

Première publication en août 2008 (Rouergue)
Imprimer

Germain Chazes, 45 ans, profession indéterminée, essentiellement manuelle et répétitive. Une enfance plutôt sombre et douloureuse, un mode de pensée succinct et sans chichi. Germain est brut, simple, attachant et peut être mis dans la case «débile léger non violent». Il a une mère, bien évidemment, sinon il ne foulerait pas de ses grands pieds le sol, quelques amis de comptoir avec lesquels il partage un nombre incalculable de verres (d'alcool il va de soit !), une maîtresse, Annette, qu'il baise pour calmer ses pulsions qui lui rappellent qu'un être humain est aussi un animal, et un chez lui, rustique, qui n'est autre qu'une caravane au fond d'un jardin (celui de sa mère), devenu potager par ses soins méticuleux.

Il n'est pas du genre à s'envahir de questions douteuses promptes à remettre en question son fonctionnement et le monde environnant. Imbécile presque heureux, pourrait-on penser au premier abord. Cette trop facile déduction est bien triviale ! Car Germain Chazes est habité par une sensibilité à fleur d'épiderme, prête à éclore si elle est caressée par une personne qui, enfin, saura le regarder sans a priori moqueur. Margueritte, comme lui, aime s'asseoir sur le même banc public dans un jardin et comptabiliser les pigeons. Scientifique à la retraite, vivant dans une maison pour gens de son âge, elle s'est habituée à la solitude de la vieillesse ; pourtant Dieu sait (et question Père Universel, Germain sait de quoi il parle !) que cette femme est érudite, passionnée et avide de partages.

Peu à peu, les deux comparses unis par un sentiment d'abandon s'apprivoisent. La vieille dame, par sa discrétion, son attitude pédagogique qui n'en a pas l'air, sa douce curiosité et son délicat langage, transforme Germain Chazes, par petites touches indélébiles. Ainsi, il aborde le monde et par conséquent lui-même d'une façon totalement imprévue : le premier surpris n'est autre que lui-même.

Le narrateur est Germain Chazes en personne. Marie-Sabine Roger prend un plaisir communicatif à se mettre dans la peau d'un homme qui a toujours été dévalorisé et qui semble habitué à l'humiliation. La langue est argotique, populaire, d'une spontanéité rude et rugueuse, incisive et d'un dynamisme palpitant qui apporte une énergie stimulante. Les quelques 230 pages du roman sont un hymne à la métaphore, tour à tour cruelle (Germain se souvient des propos de sa mère, concernant sa naissance : «Dix heures, il m'a fallu ! Dix heures à souffrir pire qu'une bête ! Il voulait pas sortir, tellement il était gros ! Cinq kilos ! Voyez ce que ça fait ? Tenez : c'est comme si je prends ces deux litres de lait, plus un paquet de sucre, un autre de farine, une livre de beurre et tiens, ces oignons !... Moi quand j'entendais ça je me sentais coupable. Je voyais toute cette bouffe étalée sur la table...»), hilarante, moqueuse, cynique («Ma mère était comme un caillou pointu dans ma chaussure. Une chose pas vraiment grave, mais qui suffit à vous pourrir la vie»), tendre, et une célébration de la puissance des mots.

L'humour est corrosif et l'histoire, pourtant, est d'une subtilité épatante. Le génie de cette romancière est à chercher dans cette capacité extraordinaire à bluffer le lecteur. Car, il faut un travail d'une authentique rigueur pour unifier un langage âpre et la beauté des mots. Un pur et sincère bonheur de lecture.


Frédéric Bargeon
( Mis en ligne le 08/06/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd