L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 10 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Histoire  
 

Prédateurs
Jean-Marc Moriceau   L'Homme contre le Loup - Une guerre de deux mille ans
Hachette - Pluriel 2013 /  12,50 € - 81.88 ffr. / 573 pages
ISBN : 978-2-8185-0324-9
FORMAT : 15,3cm x 23,5cm

Première publication en mai 2011 (Fayard)
Imprimer

Dans ses Cahiers, le capitaine Coignet relate sa rencontre avec un loup : «comme je longeais le bois, en détournant mes chèvres, il en sort un gros loup qui refoule mes moutons et se charge d’un des plus beaux du troupeau. Et moi, écrit l’ancien soldat de la Grande Armée, qui ne connaissais pas cette bête, et la bergère qui se lamentait et qui me disait de courir». Et le capitaine Coignet de poursuivre son anecdote. «Enfin, j’arrive au lieu de la scène. Le loup ne pouvait pas mettre le mouton sur son dos ; j’ai le temps d’arriver et de prendre le mouton par les pattes de derrière ; et le loup de tirer de son côté, et moi du mien. Mais la Providence est à mon secours : deux énormes chiens arrivent ; ils avaient des colliers de fer et tombent comme la foudre. En un moment, conclut Coignet, le loup est étranglé. Juger de ma joie d’avoir mon mouton, et ce monstre qui gisait sur le carreau».

Dans son fort érudit ouvrage L’Homme contre le loup. Une guerre de deux mille ans, Jean-Marc Moriceau se penche sur l’histoire à la fois ambivalente et mouvementée des rapports entre deux des plus grands prédateurs qui aient jamais foulé le sol de la planète. Professeur d’histoire moderne à l’Université de Caen, Jean-Marc Moriceau connait parfaitement son sujet, puisqu’il est déjà l’auteur de plusieurs ouvrages remarqués sur l’histoire du loup en Europe et en France.

D’emblée, l’auteur revient sur la récente condamnation à l’amende en 2010 de deux chasseurs des Hautes-Alpes, jugés coupables d’avoir tué un animal sauvage : le loup. La sentence du tribunal correctionnel témoigne d’une évolution sensible dans la façon de considérer le loup en France : alors que le loup a longtemps représenté une terrible menace, si bien que pendant des siècles sa destruction méritait les éloges les plus vifs, tel n’est absolument plus le cas.

Au fil des pages de cette histoire trépidante, Jean-Marc Moriceau explique avec force détails l’évolution du statut du loup ainsi que les raisons qui ont peu à peu conduit à assurer la protection du célèbre prédateur. En effet, cette rupture n’est pas sans poser de questions, car depuis la Préhistoire le loup incarne rien de moins qu’un «concurrent alimentaire» pour l’être humain : «quand il prend du gibier ou ravît du bétail, il vient contrarier les ambitions du chasseur et de l’électeur».

Mais ce n’est pas tout. Parfois, le loup constitue en effet un danger direct pour l’homme lui-même. La France et plus largement l’Europe en ont fait l’amère et cruelle expérience. Le loup a d’ailleurs souvent été tenu pour «le pire des animaux nuisibles». Toutefois, sa fortune s’est dernièrement améliorée, suite notamment à la Convention de Berne en 1979 et au droit issu de l’Union européenne. Tandis que la cohabitation entre l’homme et le loup a longtemps été conflictuelle, se peut-il que subitement elle devienne harmonieuse ?

En se fondant notamment sur une étude détaillée et méticuleuse des archives des départements français, Jean-Marc Moriceau passe donc au crible l’histoire tumultueuse des relations de l’homme avec le loup. Leurs rapports constitueraient une sorte de «baromètre du progrès de la civilisation». A cet égard, comme le laisse entendre l’auteur, le passage du loup au statut d’animal protégé ne parait pas avoir réglé le conflit sans fin opposant l’homme à l'animal.


Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 17/09/2013 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd