L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 20 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Histoire  
 

Souvenirs
Jacques Benoist-Méchin   A l'épreuve du temps
Perrin - Tempus 2019 /  17 € - 111.35 ffr. / 1245 pages
ISBN : 978-2-262-07972-7
FORMAT : 13,0 cm × 18,5 cm

Première publication en septembre 2011 (Perrin)

Eric Roussel (Annotateur)

Imprimer

. «Passant, qui as tant vu
Et tant éprouvé de choses,
Si tu ne les dis pas toi-même,
Qui les dira pour toi ?
»

Au cours de la note liminaire à ses Souvenirs, Jacques Benoist-Méchin reprit cette exhortation de Saadi, le grand poète persan du Moyen Age. Ce conseil, Jacques Benoist-Méchin le découvrit à l'aéroport du Caire et le détermina naguère à entreprendre la rédaction de ces Souvenirs que les éditions Perrin ont rassemblés dans un seul ouvrage et republiés.

Né le 1ier juillet 1901 à Paris, Jacques Benoist-Méchin était issu d'un milieu bourgeois et cultivé. Si son enfance fut difficile en raison de l'éloignement de son père, Jacques se révéla être un élève brillant et intelligent. Raffolant des textes des auteurs anciens, il en traduisit une kyrielle et se forgea une grande sensibilité culturelle. C'est ainsi qu'il parvint à rencontrer Marcel Proust.

Certes il ne prit pas part à la Grande Guerre à cause de son jeune âge, mais cette expérience le marqua profondément, si bien que dès cette époque il prit conscience de la nécessité d'oeuvrer à l'apaisement du Vieux Continent et donc à la réconciliation franco-allemande. Jacques Benoist-Méchin devint journaliste durant les années 1920, période au cours de laquelle il rédigea une biographie plutôt enthousiaste d'Hitler...

Sorte d'aboutissement de ses positions favorables au Führer, Jacques Benoist-Méchin devint ouvertement collaborationniste après la défaite et pendant l'Occupation. En février 1941, il sera nommé secrétaire général adjoint de la vice-présidence du conseil. Dans les mois qui suivirent, il se rendit même outre-Rhin, où à Berchtesgaden il rencontra Hitler. En juin, Jacques Benoist-Méchin fut nommé secrétaire d'Etat chargé des affaires étrangères.

Il oeuvra notamment non seulement à une alliance militaire avec l'Allemagne, mais encore à la création du futur Service du Travail Obligatoire, lequel contribua in fine à livrer à l'ennemi la jeunesse française. Agacé par son rival, Laval le remercia. Benoist-Méchin poursuivit néanmoins sa surenchère et vanta publiquement les mérites d'une alliance militaire avec l'Allemagne contre les Alliés.

En septembre 1944, Jacques Benoist-Méchin fut arrêté, puis incarcéré en raison de son collaborationnisme militant. Il sera finalement gracié par Vincent Auriol et la peine capitale à laquelle il fut condamné sera commuée en travaux forcés à perpétuité. En 1954, toutefois, il fut libéré et exerça notamment quelques missions en pays arabes pour le compte du gouvernement. Il mourut en 1983.

Trouble, la trajectoire de Jacques Benoist-Méchin le fut assurément. C'est ce sombre destin marqué par la Collaboration que retracent ses souvenirs.


Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 13/05/2019 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • A l'épreuve du temps
       de Jacques Benoist-Méchin
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd