L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 18 novembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Policier & suspense  
 

Encre sèche
Andrea Camilleri   Intermittence
Seuil - Points 2012 /  6.30 € - 41.27 ffr. / 194 pages
ISBN : 978-2-7578-3099-4
FORMAT : 11cm x 18cm

Première publication française en octobre 2011 (Métailié)

Serge Quadruppani (Traducteur)

Imprimer

Dans ce court roman, Camilleri abandonne la Sicile pour se rapprocher du centre du pouvoir italien et faire le portrait de patrons d’industrie et de leurs affidés dans ce qui semble être une grande ville de l’Italie du nord.

L’intrigue sèche et nerveuse s’organise autour de personnages cyniques uniquement attachés à la recherche du profit et à l’accroissement de leur pouvoir. L’auteur nous raconte le rachat d’une entreprise en difficulté par un grand groupe et l’annonce de la mise au chômage de centaines d’ouvriers. On voit se déployer la stratégie de patrons machiavéliques qui manipulent des hommes politiques hypocrites et sans scrupule et des médias incapables de jouer leur rôle de contre-pouvoir. Camilleri nous montre l’envers d’un décor peu reluisant et des personnages qui font preuve de la même brutalité dans la sphère privée que sur le terrain politique et économique.

Le propos est résolument engagé, malheureusement l’auteur semble avoir été comme asséché par son sujet. On est loin de la truculence et de l’humour qui caractérisent les autres romans de Camilleri. On suit pas à pas ces monstres qui évoluaient jusque là aux franges des romans précédents de l’auteur. En choisissant de les placer au cœur même de son récit et en adoptant un style aussi sec que ses personnages, Camilleri perd ce qui fait tout le sel de son œuvre pour livrer un roman qui se veut une violente dénonciation du capitalisme contemporain.


Clément Dirson
( Mis en ligne le 12/12/2012 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Disparition de Judas
       de Andrea Camilleri
  • Maruzza Musumeci
       de Andrea Camilleri
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd