L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 25 février 2024
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Policier & suspense  
 

Mes bien chers frères
P.D James   Meurtres en soutane
Le Livre de Poche 2003 /  6.95 € - 45.52 ffr. / 507 pages
ISBN : 2253182389
Imprimer

C'est à chaque fois la même chose. On se dit, encore un P.D James, ses intrigues qui n'en finissent pas d'avancer, ses dialogues interminables, ses personnages caricaturaux, figés, d'une autre époque. On déplore les méthodes dépassées des soi-disant fins limiers du Yard en même temps qu'on souhaiterait un peu plus d'engagement, de mouvement et de critique sociale.

Mais on ne peut pas s'empêcher de lire. Car le talent de P.D James, reine reconnue du Whodunit, survivance revendiquée d'Agatha Christie, tient en ce bref constat: elle sait raconter une histoire, faire en sorte qu'on n'ait pas envie de lâcher le livre tant qu'on ne connaît pas l'identité du meurtrier.

Son nouveau récit a pour cadre unique St Anselm, un collège religieux pour apprentis théologiens privilégiés, situé dans le Suffolk, non loin de la mer du Nord. Le cadavre d'un jeune étudiant est retrouvé sur la plage, en contrebas d'une falaise, et la police locale a conclu au suicide. Verdict guère convaincant qui va inciter le père de l'étudiant, un richissime homme d'affaires, à se rendre à Scotland Yard pour demander à ce que l'enquête soit reprise.

C'est bien sûr Adam Dalgliesh, le poète policier ayant naguère fréquenté ce collège, qui se chargera de la mener à son terme, d'abord à titre d'observateur puis officiellement lorsque d'autres cadavres auront été découverts. Très vite, Dalgliesh se rendra compte que le coupable fait forcément partie des résidents du collège, qu'il s'agisse des Pères qui le dirigent, du corps enseignant, des hommes à tout faire ou des élèves. Il aura plus de mal à découvrir le mobile des meurtres, à faire la part du mal entre la question financière -qui donc a intérêt à ce que le collège ferme?- le passé trouble de certains, et quelques aventures sentimentales à l'issue amère.

Le livre refermé, le lecteur, ravi d'avoir passé un bon moment, gardera en mémoire la description compassée de l'Angleterre éternelle, son climat humide et ses pulsions refoulées. Les romans de P.D James ont le charme indéniable des beaux meubles d'autrefois.


E. H.
( Mis en ligne le 04/04/2003 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd