L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 26 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Policier & suspense  
 

Nouvelles fatales...
Pierre Siniac   Reflets changeants sur mare de sang
Gallimard - Folio policier 2000 /  4.5 € - 29.48 ffr. / 250 pages
ISBN : 2-07-041240-7
Imprimer

Rendons grâce à Gallimard d'avoir eu l'idée de ressortir ce livre dans un format qui trouvera facilement place dans une valise. Un vrai bonheur, en effet, que de découvrir les nouvelles qu'elle contient ou même, pourquoi pas ?, de les redécouvrir aujourd'hui.

7 nouvelles noires. 7, bien entendu, comme le chiffre de la fatalité (le fatum, chez les Anciens !) tant il est vrai que chacun de ces récits offre à sa manière une illustration souvent ébouriffante, à tous les coups terrifiante des décrets les plus impénétrables de la Providence : troussé avec un art qui confine au machiavélisme, à donner des sueurs froides à un lecteur chaque fois incrédule, éberlué que les clés qu'il croyait détenir ne soient jamais rien tant que des trompe-l'oeil savamment agencés comme en se jouant de lui par le maître ès suspens du polar français.

Un ancien "malgré-nous" (ainsi appelait-on les alsaciens enrôlés par les SS à la fin de la seconde guerre) qui perd la boule et continue de croire que la Gestapo le recherche encore en 1946 ; un gigolo ambitieux (à sa façon) et floué en définitive comme un bleu, un vol de bijoux qui tourne mal, un grand-oncle milliardaire qui n'en finit pas d'agoniser sous l'épaisseur de ses douillettes couvertures, un pickpocket dont le plus grand crime est d'arborer comme un oeillet la plus sale "bobine" qui se puisse croiser ici-bas...

Un florilège d'historiettes d'un abord tout simple, presque conventionnel, mais à la logique tracée au cordeau et d'une écriture aussi nette, aussi impitoyable et tranchante que le fil du mieux affilé des couteaux, le tout baignant dans une atmosphère aussi vénéneuse que le fond de ces étangs où l'on venait abandonner les cadavres dans les films d'après-guerre...


Artur Milhan
( Mis en ligne le 26/07/2000 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le crime du dernier métro
       de Pierre Siniac
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd