L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 12 mai 2021
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Policier & suspense  
 

Noir suédois
Ake Edwardson   Danse avec l'ange
10/18 - Grands détectives 2004 /  8.50 € - 55.68 ffr. / 429 pages
ISBN : 2-264-03717-2
FORMAT : 11x18 cm
Imprimer

Spécialisée dans les romans policiers étrangers, la collection «grands détectives» (10/18) édite un nouvel auteur, Ake Edwardson. Depuis quelques années déjà, les lecteurs français ont pu se familiariser avec le polar suédois grâce à Henning Mankell qui demeure l’auteur le plus connu. Mais Ake Edwardson est fort célèbre en Suède où il a remporté en 1997 le grand prix du roman policier suédois. Ce sont les éditions Lattès qui l’ont fait découvrir au public français.

Les histoires que construit Edwardson se passent à Göteborg, sa ville, et ont pour héros Erik Winter, commissaire cultivé, riche et élégant, amateur passionné de jazz, dont les parents ont choisi de passer leur retraite en Espagne pour fuir le fisc. Le décor planté, le lecteur est entraîné dans des intrigues complexes sur fond de société délabrée, bien loin de l’idée que l’on se fait habituellement du modèle suédois. Rien n’est clean dans ce monde peuplé de marginaux et de tueurs psychopathes, de prostituées tristes, de films porno sanglants. Dans cette société que nous imaginons volontiers marquée par le collectif, l’individu est seul, désespérément seul.

Dans Danse avec l’ange, les premières pages sont glacées de terreur, le lecteur entre de plein pied dans le crime ; crime que les 428 pages suivantes vont peu à peu élucider. Dans la traque difficile d’un tueur pervers, Erik Winter mobilise tous ses moyens, légaux et illégaux. Il s’appuie sur une équipe de jeunes policiers : Martin Bergenhem, bien près de céder au vertige de l’univers marginal, Aneta Djanali, fille d’immigré, qui fait équipe avec Frederik Halders, blanc et aux idées plutôt d’extrême droite, Hanne Östergaard, femme pasteur qui joue un rôle d’écoute auprès des policiers déprimés par leurs enquêtes. Des renseignements viennent aussi des membres du milieu, patrons de bars louches, indicateurs.

La sauvagerie des meurtres marque le commissaire, le hante littéralement, et il faudra, pour parvenir à la résolution de l’enquête, une collaboration avec Londres (où a eu lieu un autre meurtre comparable commis sur un suédois), une amitié qui se noue avec le commissaire Steve Macdonald, lui aussi marginal d’une certaine façon puisque écossais au sein de la police anglaise, amateur de rock. Décrire les liens entre les hommes, la diversité des caractères et des personnalités est une des préoccupations de Ake Edwardson, et c’est par touches minutieuses et patientes que l’enquête progresse.

Pour ce premier roman, l’intérêt ne réside peut être pas tant dans l’intrigue que dans la découverte d’une société suédoise tellement aux antipodes du modèle «clean» d’Ikéa et des clichés habituels sur les pays scandinaves… Tout est déjanté ici, tout est dans l’excès… et la surprise tient le lecteur en haleine.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 07/01/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Henning Mankell - Coffret 3 volumes
       de Henning Mankell
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd