L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 18 février 2020
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Policier & suspense  
 

Secret princier
Ann Dukthas   En mémoire d'un prince
10/18 - Grands détectives 2005 /  7.80 € - 51.09 ffr. / 285 pages
ISBN : 2-264-03790-3
FORMAT : 11,0cm x 17,5cm
Imprimer

La série «Nicholas Segalla» d’Ann Dukthas (pseudonyme de Paul Charles Doherty) commence par Le Messager du temps. Y apparaissait pour la première fois cet étrange personnage, qui a pour simple désir de rétablir la vérité historique d’événements qu’il a vécus de près grâce à une petite particularité : il est immortel. Que sait-on vraiment, par exemple, de l’assassinat du roi d’Ecosse, époux de Marie Stuart ? Segalla y était, et il raconte : ce sera le premier manuscrit qu’il livre à l’historienne romancière Ann Dukthas pour qu’elle présente au monde une enquête précise et étayée sur les luttes de pouvoir de l’Ecosse du 16ème siècle.

Le deuxième manuscrit dévoile «la vérité» sur le destin de celui qui aurait pu être Louis XVII ; de cette intrigue, l’une des plus mystérieuses de l’histoire de France, rapportée par un témoin oculaire, Ann Dukthas fait un roman historico-policier. Nicholas Segalla s’éprend de Marie-Antoinette comme il s’était épris de Marie Stuart : chastement. Il n’appréciait pas la futilité de la jeune reine mais il admire le courage de la femme condamnée, et la détermination de la mère pour sauver les siens. Il l’a rencontrée pour la première fois aux Tuileries, quelques mois avant le renversement de la monarchie. Elle est déjà inquiète pour son fils. Enigmatique, elle confie à Segalla un portrait du jeune Dauphin et lui révèle les quelques marques de naissance qui permettront de le reconnaître à coup sûr.

On retrouve Nicholas Segalla en 1815, diplomate britannique en poste en France, pour le compte du Premier ministre anglais, afin de mener une enquête sur la disparition du Dauphin. Il rencontre Napoléon, avant son départ pour Sainte-Hélène, Louis XVIII, peu enclin à collaborer, et tous ceux qui, dans la tourmente post-révolutionnaire ont, en raison de leur fonction – nourrices, gardes et médecins –, approché le petit Louis Charles. Est-il vraiment mort en 1795 à la prison du Temple, ou s’en est-il évadé ? Avec l’aide de Tallien, archiviste aux Tuileries, personnage d’intrigant attachant, Nicholas Segalla suit la trace du fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette, qui devrait, s’il était vivant, être sur le trône. Mais dans les coulisses du pouvoir tous ne sont pas de cet avis, et le danger menace. D’autant plus d’ailleurs que Segalla, grâce aux indices de Marie-Antoinette, serait en mesure d’identifier le Dauphin avec certitude.

Avec ce deuxième roman de la série, le romancier historien britannique nous livre une enquête bien documentée sur l’un des secrets les mieux gardés de notre histoire. Les descriptions sont précises, les personnages hauts en couleurs et l’intrigue menée tambour battant. Mais surtout, ici, Nicholas Segalla prend réellement chair. Même si l’artifice d’introduction qui nous présente à nouveau l’immortel aux côtés de l’historienne Dukthas reste maladroit.


Rachel Lauthelier-Mourier
( Mis en ligne le 23/01/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd