L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 27 septembre 2021
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Science-fiction  
 

Haut en couleurs
Jasper Fforde   La Tyrannie de l'arc-en-ciel - Tome 1, La route de Haut-Safran
10/18 2012 /  9.60 € - 62.88 ffr. / 643 pages
ISBN : 978-2-264-05946-8
FORMAT : 11cm x 18cm

Première publication française en novembre 2011 (Fleuve Noir)

Patrick Dusoulier (Traducteur)

Imprimer

Connu pour son imagination débordante et sa propension réjouissante à mélanger les genres littéraires, Jasper Fforde aime inventer des mondes alternatifs dont les travers et les déviances semblent toutefois étrangement familiers au lecteur. Dans La Route de Haut-Safran, premier volume d'une nouvelle trilogie, l'action se situe donc dans un avenir indéterminé cinq siècles après «le Truc-qui-S'est Passé», événement dramatique qui a entraîné la disparition des «Précédents» et de leur société technologiquement très avancée mais rongée par «un déséquilibre matériel et un niveau de vanité parfaitement destructeur».

Une autre société, régie par «l'idéologie chromatique de Munsell», a vu le jour. La position sociale de chacun y est définie par la couleur qu'il perçoit. Tout en haut de l'échelle, les Pourpres jouissent de privilèges indécents, suivent les Verts, les Bleus, les Jaunes et les Rouges. Chaque couleur possède sa propre hiérarchie déterminée par les résultats obtenus à l'«Ishihara», un test de perception que les résidents passent à l'âge de 21 ans. Nous parlons là des «Chromatiques», donc des privilégiés car tout en bas de l'échelle sont relégués les Gris que leur absence de perception condamne à la condition d'exploités, dépourvus de droits élémentaires.

Le théoricien de la Chromocratie ne s'est pas arrêté en si bon chemin mais a également prévu un recueil de règles qui s'appliquent à tous les domaines de la vie courante. Bien que parfois incompréhensibles pour les citoyens, elles ne peuvent, dictature oblige, être remises en question. Autre élément particulier à la Chromocratie, l'ignorance y a supplanté le savoir grâce à des «Bonds en arrière successifs» qui ont éliminé toutes les connaissances et les prouesses technologiques dont s'enorgueillissaient les «Précédents». La population moutonnière s'accommode pourtant de la situation et s'avère peu encline à mettre le système en cause.

Une attitude docile que l'on retrouve chez Edward Rousseau, le héros du roman, guère animé au départ de la moindre fibre révolutionnaire. Ce jeune Rouge souhaite simplement épouser Constance Sang de Bœuf par pur intérêt chromatique et s'assurer ainsi un avenir florissant. Suite à l'une de ses facéties, il est condamné par les autorités à quitter sa ville de Jade-sous-Limon pour aller s'acquitter d'une «Tâche inutile», à savoir recenser les chaises à Carmin-Est «dans l'environnement intolérablement primitif des Franges Extérieures» et ainsi procéder à un «Réalignement d'Humilité».

En chemin, Edward rencontre Jane, une Grise mystérieuse dont le nez retroussé n'est pas le moindre des attraits, et tombe immédiatement sous le charme. L'attitude hostile de Jane et les secrets qu'elle cache intriguent le jeune homme qui se laisse peu à peu gagner par une empathie séditieuse. Car ce qu'Edward découvre à Carmin-Est est tout sauf catholique… Dans un monde qui n'est vraiment pas le meilleur, mieux vaut éviter d'être considéré comme un fauteur de troubles.

Jasper Fforde définit lui-même La Tyrannie de l'arc-en-ciel comme un projet plus ambitieux que ses séries précédentes. Son idée de dystopie colorisée n'est en effet pas des plus simples ! Pourtant le lecteur se laisse vite séduire par l'inventivité toujours aussi étonnante du romancier britannique et suit avec gourmandise les aventures délirantes d'Edward et de Jane.

Qui sont loin d'être terminées… On attend donc le second volume avec impatience !


Florence Bee-Cottin
( Mis en ligne le 14/11/2012 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • L'Affaire Jane Eyre
       de Jasper Fforde
  • Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons
       de Jasper Fforde
  • Entretien avec Jasper Fforde
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd