L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 22 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Science-fiction  
 

Détours dans zombieland
Alden Bell   Les Faucheurs sont les anges
Gallimard - Folio SF 2013 /  7.70 € - 50.44 ffr. / 306 pages
ISBN : 978-2-07-045237-8
FORMAT : 11,0 cm × 17,8 cm

Tristan Lathière (Traducteur)
Imprimer

Temple a 15 ans, ou 17, ou 27… on s’en moque un peu du reste ; elle est l’une des survivantes de ce monde désolé, envahi par des zombies, joliment surnommés «sacs à viande». Comment cela s’est-il produit ? Pourquoi l’Amérique (le monde ?) est-elle victime de cette invasion de morts vivants ? Personne n’en a aucune idée et, du reste, la question importe peu. Les derniers humains se contentent de survivre en se barricadant dans des immeubles devenus des cités ou dans des lotissements fortifiés…

La survie, rien que la survie. Et Temple, qui est née dans ce monde là, y excelle : elle ne sait pas lire, à peine compter, mais elle est dure au mal, résistante, et sait tuer mieux que personne, presque naturellement, sans y songer. Dans son errance, elle croise des survivants, des mutants sortis tout droit d’un film d’horreur, des chasseurs de zombie, des vestiges de l’ancien temps, un simple d’esprit… un monde qui s’adapte, qui évolue ou se délite. Et puis il y a Mo’, Moise Todd – sa Némésis et son double –, qui la pourchasse pour venger son frère. Cette traversée d’une Amérique redevenue un far west n’a rien d’un road trip, mais Temple saura-t-elle y survivre ?

Depuis La Route, le fantastique roman de Cormac McCarthy, les Amériques post apocalyptiques fleurissent et ne se ressemblent pas : l’Amérique de La Route était sombre et polluée, celle de La Constellation du chien (Actes sud) était vide et sauvage… Avec Alden Bell, l’Amérique de la fin du monde est une sorte de far west zombifié, violent et nostalgique de sa grandeur passée. On suit avec délices les aventures de Temple, ses rencontres diverses, son face à face avec Mo', ses monologues avec Maury.

Cela ressemble un peu à ces grands romans d’initiation américain, sauf que le monde est mourant, et que l’héroïne n’a rien d’une première communiante en quête du grand amour. De l’action, un décor soigné et terrible, très cinématographique (notamment cette communauté de mutants du sud profond), des rencontres étranges et un personnage principal comme anesthésié, parfaitement adapté à son contexte.

On ne sait trop ce qui pousse actuellement les écrivains à imaginer les fins du monde (et après)… Est-ce un symptôme de déprime sociale ? La mode du zombie, une forme de critique de notre société de consommation sans lendemain, est également dans le vent. Alden Bell a su, très habilement combiner les deux, le roman est réussi, haletant, et (trop) vite dévoré. De la bonne SF aux allures de western post-apocalyptique.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 16/12/2013 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Route
       de Cormac McCarthy
  • La Constellation du chien
       de Peter Heller
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd