L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 6 décembre 2022
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Science-fiction  
 

Panne d'inspiration ?
Bernard Werber   Nos amis les humains
Le Livre de Poche 2005 /  5.50 € - 36.03 ffr. / 189 pages
ISBN : 2-253-11354-9
FORMAT : 11x18 cm

Première publication en octobre 2003 (Albin Michel).
Imprimer

Un homme et une femme se retrouvent prisonniers dans une cage. Après avoir compris qu’ils ne participent pas à une émission de télé-réalité, ils réalisent qu’ils ont été enlevés par des extraterrestres et qu’ils sont les deux seuls survivants de l’humanité… Telle est l’intrigue - simpliste - que développe Bernard Werber dans ce roman. Est-il d’ailleurs bienvenu de définir comme roman un texte qui se lit en une heure à peine tant les marges y sont larges comme les sauts de paragraphes nombreux ?…

Bernard Werber nous avait habitués à des récits riches et fouillés ; pensons aux Fourmis. Dans Nos amis les humains, il se contente d’une succession de dialogues plus ou moins théâtraux, s’essayant à un genre qu’il n’avait pas abordé jusqu’alors. Mais il ne convainc pas. Dans ce face-à-face surréaliste, les deux personnages principaux échangent le plus souvent des banalités et l’auteur peine à mettre en place son intrigue. Ce n’est qu’aux trois quarts du livre qu’il pose cette question cruciale et éculée, banale voire poussive, du bon gros recyclage, quoi : l’humanité mérite-elle d’être sauvée ? Adam et Eve dans une cage aux oiseaux, les deux héros s’interrogent sur la perpétuation de la race. Enorme responsabilité… Et comme ils ne sont évidemment pas d’accord, le dialogue devient le grand procès de l’engeance humaine. En quinze pages, les subtilités de la condition humaine sont rappelées : «Bon, allez, on est méchant, on torture, on pollue, on se suicide, on a des tyrans fous et des guerres. Mais après tout, posons le problème à l’envers. C’est déjà pas mal qu’on soit arrivés à survivre jusqu’à la semaine dernière».

Passé cet émouvant plaidoyer, le verdict tombe : «pour le chef d’accusation d’homicide avec préméditation, nous avons décidé que l’humanité est»... Allez ! Ne dévoilons pas le dénouement, histoire de ne pas trop émécher le zèle des werbériens les plus fidèles. Ce suspense métaphysique et existentiel restera une raison de lire le livre… Werber ? Humaniste ou misanthrope ?...

Si, récemment, l’Encyclopédie du savoir relatif et absolu secouait les neurones d’un lecteur le sourire aux lèvres, heureux de retrouver cette patte particulière, le recours à un savoir scientifique mis en lettres, ce roman, aujourd'hui sorti en poche, n’a pas le même panache. Lu et oublié en une heure…


Stéfan Philippot
( Mis en ligne le 27/07/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • L'encyclopédie du savoir relatif et absolu
       de Bernard Werber
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd