L'actualité du livre Jeudi 13 juin 2024
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Science-fiction  
 

SF, utopies et uchronies
Ugo Bellagamba   La Cité du Soleil - Et autres récits héliotropes
Gallimard - Folio SF 2005 /  6.80 € - 44.54 ffr. / 391 pages
ISBN : 2-07-030388-8
FORMAT : 11x18 cm
Imprimer

On accuse parfois la SF d’être une sous littérature (mais Dumas et Sue ont entendu les mêmes critiques !), sans profondeur historique, sans réelle ambition littéraire ou intellectuelle, un délassement un peu basique pour adolescents attardés… Il faut laisser les ânes braire, d’autant qu’avec Ugo Bellagamba, les détracteurs du genre ont affaire à forte partie. Avec ces trois nouvelles (dont l’une, L’Apopis républicain, avait été déjà publiée en partie dans un recueil de nouvelles, Les Passeurs de millénaires, récemment édité au Livre de poche), les amateurs d’histoire, de réflexion philosophique et d’intrigue historique ou uchronique sont à la fête. Et en plus, c’est une SF francophone d’excellente qualité ! Qu’on se le dise.

Trois nouvelles donc, écrites dans un style nerveux, enlevé, efficace. Les intrigues sont bien huilées, que ce soit l’enquête menée par une universitaire amoureuse sur les traces d’une étrange Cité du Soleil, utopie médiévale à la réalité complexe, ou bien l’uchronie impériale de L’Apopis républicain, mélange original de mythologie égyptienne, de space opera et de romantisme républicain quarante-huitard, le tout dans un futur alternatif et «bonapartisé». On appréciera en outre, dans cette dernière nouvelle, une fin supplémentaire («la stratégie Alexandre») ajoutée à la conclusion initialement parue dans le volume précité.

L’ensemble offre un récit et un univers d’une cohérence et d’une densité telles qu’on serait en droit d’espérer non plus une nouvelle – très réussie – mais un roman, plus ambitieux. Au travail, Mr Bellagamba ! La dernière nouvelle, Dernier filament pour Andromède, un récit aux confins de la SF et de la philosophie, nous emmène dans un futur si éloigné que l’esprit s’est depuis longtemps détaché de la matière (sous l’influence d’une mystérieuse race spirituelle, les Archontes), tandis que, peu à peu, les étoiles s’éteignent, préparant la voie lactée au grand froid intersidéral… C’est peut être la plus poétique des trois, justement pour son apocalypse imminente, inéluctable… et son dénouement plein d’espoir. Dans chaque histoire, U. Bellagamba fait la démonstration d’une culture qui confine à l’érudition tout en restant systématiquement accessible, stimulante même. Que ce soit dans l’exploration des utopies médiévales ou dans l’évocation de l’aventure égyptienne du général Bonaparte, le lecteur se laisse facilement porter par une plume inspirée, que n’effraie pas même un dialogue extra-terrestre entre les deux entités incorporelles de Dernier filament pour Andromède.

En annexe de l’ouvrage, une bibliographie «scientifique» témoigne de l’inspiration très réaliste de l’auteur, chercheur universitaire par ailleurs. Mais c’est surtout un court texte autobiographique où l’auteur remet ses écrits en perspective et admet son lecteur dans son atelier (et dans son mail !) qui donne à l’ensemble un côté très vivifiant, témoignage d’une SF française qui vit, s’assume et se démarque. La démarche, assez rare, est sympathique et donne envie d’en lire davantage. Un auteur à suivre, à précéder même !


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 20/07/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd