L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 12 août 2022
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Autre  
 

L’évolution en cases
Jens Harder   Alpha - Directions
Actes Sud - l'An 2 2009 /  39.50 € - 258.73 ffr. / 356 pages
ISBN : 9782742781027
FORMAT : 19,5x30,5 cm
Imprimer

Au départ, c’est le blanc du papier, le vide. Puis, une petite tache au centre qui grandit progressivement au fil des pages, jusqu’à envahir tout l’espace, jusqu’à l’explosion finale, le Big Bang. Le noir puis la lumière à nouveau et un semblant d’organisation qui commence. C’est le début d’une très longue histoire, celle de l’univers, celle de la Terre. Jens Harder s’est lancé dans un projet colossal, nous conter cette histoire. Plus de 300 planches composent cet impressionnant premier tome de ce qui sera au final une trilogie, et d’ores et déjà un événement éditorial. Pour raconter la vie, il ne fallait pas voir petit, et le livre est ici à la hauteur de son sujet : immense.

Alpha, c’est donc le tout début, le B.A.-BA en BD. Du rien jusqu’à l’apparition de l’homme, en passant par la valse des électrons et autres baryons, la dérive des premiers continents, ou l’ère des dinosaures, l’auteur raconte 14 milliards d’années. Cette bible s’apparente en premier lieu à un livre éminemment pédagogique, un grand exposé structuré, destiné à tous, rappelant quelques vieux illustrés documentaires. Les textes explicatifs sont précis et chaque fin de chapitre s’accompagne d’une synthèse pointue. Voilà pour l’aspect encyclopédique. Mais l’ensemble se lit comme une grande histoire, une fresque. Ça n’est pas un livre d’images ni un cours magistral illustré ; c’est la séquence — la bande dessinée — qui est ici le seul moteur narratif, et fait du livre un passionnant récit à suivre.

La bande dessinée permet en effet à Harder de s’affranchir de la simple illustration des dernières théories scientifiques qu’il relate. Les textes sont réduits à une portion congrue, laissant la plus grande place aux images et à leur enchaînement. L’auteur compose ses planches avec précision, disposant ses vignettes suivant un découpage toujours pertinent, élaborant d’insolites rapprochements, misant sur des mises en scène spectaculaires (la création de la Lune, l’apparition de l’eau…). Et à la manière d’un Internet enfin maîtrisé, Alpha se propose de créer des liens, embrassant dans un même élan différentes conceptions. Ainsi, Harder puise dans l’iconographie religieuse, la peinture, le cinéma ou la bande dessinée pour « illustrer l’illustration ». Ces méta-images, échos graphiques et verbaux, donnent à voir un panorama de la connaissance humaine, à la fois scientifique, ésotérique, culturelle et spirituelle. L’imagerie ainsi dénichée et mise en parallèle du discours principal est parfois désuète (animaux imaginaires, cosmogonie simpliste), parfois ludique (un cordon de téléphone s’apparente aux brins d’ADN), parfois poétique ou plus bêtement terre-à-terre, à la manière d’un marabout-bout de ficelle enfantin. D’une vignette à l’autre, les transitions prennent ainsi un caractère particulier, faisant de cette histoire de l’évolution bien plus qu’une simple succession chronologique, et multipliant les sauts dans le temps et les sauts dans le thème pour donner une véritable revue des savoirs.

Le dessin de Harder ne se fatigue jamais, il s’attaque à tout avec la même passion dévorante, la même ahurissante maniaquerie. De la plus petite bactérie à la création d’une planète, en passant par un impressionnant bestiaire, chaque sujet est abordé avec ce même mélange de rigueur documentaire et de grand spectacle. C’est une avalanche graphique, un flot continu d’images impressionnantes dont la bichromie sage ne cache pas un certain lyrisme. Le résultat est un ouvrage que l’on aimera ouvrir au hasard, et y redécouvrir certains passages. Un livre réellement bouleversant, tant par le sujet abordé que par son ampleur, et qui confirme après Leviathan, l’incroyable puissance créatrice de Jens Harder.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 16/02/2009 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Leviathan
       de Jens Harder
  • La Cité de Dieu
       de Jens Harder
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd