L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 18 août 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Autre  
 

Le je-ne-sais-rien et le (presque) coi.
Philippe Bertrand   Frédéric Beigbeder   Rester normal
Dargaud - One Shot 2002 /  12.60 € - 82.53 ffr. / 48 pages
ISBN : 2205052969
Imprimer

On pourrait rendre compte de cet étonnant objet sur un ton outré : c’est abject, vulgaire, pornographique (et puis, là-dessus, un beau développement bien réactionnaire). La colère esthétique ne serait pas mal non plus : le dessin est indigent, sa laideur n’a pas de sens, le récit se traîne. L’inquiétude éditoriale peut aussi se comprendre : tant d’efforts de communication pour un tel résultat ne seraient-ils pas contre-productifs? Encore quelques opérations du même goût et les lecteurs s’enfuiront. La curiosité sociologique offre aussi de bonnes pistes d’approche : qui peut bien acheter un tel bouquin ? Comment s’appelle le responsable des études de marché chez Dargaud ?

Enfin, c’est toute une gamme de postures plus ou moins avantageuses qui s’offre au chroniqueur interloqué, partagé entre son désir trop souvent refoulé de s’offrir un carton et l’impression, tout de même, de défoncer des portes trop généreusement ouvertes. S’il suit la plus forte pente, celles de son agressivité, il peut, l’espace d’un papier, se venger de la médiocrité de sa position, entre le lecteur et les auteurs. S’il résiste à la provocation, pourtant caractérisée, il n’est guère plus à son avantage. C’est que, derrière la porte, il n’y a rien. Rien à dire de ce Rester Normal, parce que ce livre n’existe pas. Les dessins de Philippe Bertrand, auteur d’albums érotiques désincarnés à la mode il y a une vingtaine d’années, n’existent pas. L’histoire n’existe pas, parce qu’on nous parle de gens qui n’existent pas. J’entends bien qu’il est plus que probable qu’on puisse les trouver à Gstaad ou Monaco, que leur désoeuvrement ou leurs vices soient ceux qu’on nous expose ici. Mais, après tout, qui s’en soucie ? Bref, lisez Peyo, lisez Pascal, et ne vous laissez pas faire.


Nicolas Balaresque
( Mis en ligne le 25/01/2003 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd