L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 24 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Autre  
 

Pétard mouillé
 Collectif   Pourquoi j'aime la bande dessinée ?
Delcourt 2006 /  12.90 € - 84.5 ffr. / 94 pages
ISBN : 2-7560-0442-1
FORMAT : 16,5x23 cm
Imprimer

l’occasion de ses vingt ans d’existence, les éditions Delcourt ont demandé à plusieurs auteurs (scénaristes et dessinateurs) de répondre à cette « question à la con » (dixit Joann Sfar) : Pourquoi aimez-vous la bande dessinée ? Christophe Arleston, Alfred, Cyril Pedrosa, Marc-Antoine Mathieu, Corbeyran, Caza, Sandrine Revel, Olivier Vatine et même Mike Mignola et Todd McFarlane… tous se sont exprimés sur le sujet à travers des textes ou des planches pour donner ce recueil censé venir célébrer dignement cet anniversaire.

Sauf que… l’ensemble reste franchement convenu, souvent scolaire et pour quelques auteurs qui se sortent sans trop de dommage de ce guet-apens tendu par Delcourt, beaucoup alignent les banalités : la bande dessinée est un moyen d’évasion, la bande dessinée permet de garder son âme d’enfant, la bande dessinée c’est le cinéma sans en avoir les moyens etc.

Sentant sans doute que les réponses n’allaient pas rester dans les mémoires, Delcourt a préféré mettre les grands plats dans les plus petits : la présentation est plus que sommaire, austère et triste, rappelant une brochure administrative soporifique et rapidement photocopiée. Et lorsqu’un dessinateur, par miracle inspiré par le sujet, sort les grands moyens (cf. les planches de Gradimir Smudja), son travail est massacré par une impression désastreuse et un atroce passage en niveaux de gris qui défigure toutes les nuances. L’ensemble présente au final un côté franchement amateur, peut-être censé symboliser l’attachement à ses origines, et le souvenir du chemin parcouru depuis vingt ans ? Hum. Peut-être.

Un cadeau empoisonné donc, dont tous les bénéfices reviendront toutefois à la Croix-Rouge et sa lutte contre l’illettrisme. De là à se motiver pour acheter ce livre il y a tout de même plus qu’un grand pas. À oublier donc, et bon anniversaire tout de même…


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 24/10/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd