L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Historique  
 

Romantiques mais ratés
Eric Lenaerts   André-Paul Duchateau   Les Romantiques - tome 1 : Heidelberg
Casterman 2001 /  9.47 € - 62.03 ffr. / 48 pages
ISBN : 2-203-35657-X
Imprimer

Il faut annoncer d’emblée la couleur : dans cet album qui se réclame des Romantiques, vous ne trouverez aucune trace du souffle épique que l’imaginaire collectif a associé au XIXe siècle. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé. Le scénario concocté par André-Paul Duchâteau mélange jusqu’à l’indigestion les clichés de l’époque. Deux auteurs dramatiques envisagent d’écrire une pièce à quatre mains, qui raconterait le sacrifice de Karl Sand, un étudiant allemand exécuté après avoir démasqué un traître à la solde du Tsar de Russie. La société secrète dont Sand était issu met tout en œuvre pour les en dissuader.

Faits historiques, luttes politiques, duels à l’épée, courage et séduction : c’est la grosse cavalerie qui est ici déterrée pour bien faire comprendre au lecteur que s’il veut du romantisme, il va être servi. Le graphisme ne sauve pas l’album du naufrage, loin de là. Les visages sont grossièrement esquissés, les couleurs qui se veulent automnales sont fades et exemptes de la poésie de cette saison. Les décors seuls pourraient, à la rigueur, faire illusion.

Mais si vous voulez retrouver en bandes dessinées la soif d’infini d’un Chateaubriand, l’engagement politique d’un Victor Hugo, le lyrisme d’un Musset, fuyez bien vite ces Romantiques ! Et courez vers Sambre, la magnifique série d’Yslaire, qui brasse avec talent toutes ces influences pour en sortir une œuvre qui est, elle, délicate et subtile : bref, vraiment « romantique ».


Thomas Bronnec
( Mis en ligne le 08/10/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd