L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 27 février 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Historique  
 

Le monde à l’âge de raison ?
Jean-Pierre Pécau   Fred Duval    Damien   Jour J (tome 16) - L’Etoile blanche
Delcourt - Neopolis / Série B 2014 /  14.30 € - 93.67 ffr. / 56 pages
ISBN : 978-2-7560-4803-1
FORMAT : 24x32 cm
Imprimer

Si le Titanic n’avait pas coulé, Céline Dion serait-elle devenue une star internationale ? Si la question n’est pas sans intérêt, on considérera, avec Pécau, Duval et Damien, qu’il est des hypothèses plus passionnantes. En 1912, le naufrage du paquebot réputé insubmersible est une tragédie dont les échos demeurent jusqu’à nos jours… alors que se serait-il passé si ce naufrage n’avait pas eu lieu… ou bien si il n’avait été que retardé (après tout, des icebergs continuent de croiser dans l’Atlantique nord), et si le Titanic avait finalement rencontré son iceberg final en 1936… avec, à son bord, le chancelier allemand (un certain Hitler) ainsi qu’un savant connu et pas encore atomiste, Albert Einstein. Plus d’Hitler, plus d’Einstein… un monde différent où émerge un jeune garçon, fils d’un richissime industriel américain : Maxime Waterson. Ce dernier va peu à peu s’imposer, témoin engagé de l’Histoire, assistant aux grandes crises, participant à l’essor des médias, puis de la conquête spatiale à la tête d’une immense holding aux allures de gouvernement secret, qui entend pacifier le monde au prix de sa liberté. Un dictateur soft, qui se heurte toutefois à une opposition… et à la réalité.

Considérons que dans ce nouvel album de Jour J, le Titanic est un accessoire, un prétexte à une uchronie bien plus ambitieuse : celle d’un monde où le nazisme a rapidement disparu, et où un milliardaire, Max Waterson entend imposer, par tous les moyens, le règne de la raison et de la technologie. Après la pax romana, la pax watersonia ? Au scénario, Pécau et Duval ont, comme à leur habitude, concocté une intrigue dense, qui sillonne l’Histoire, surfe autour des grands moments (du naufrage du Titanic à l’alunissage de 1969) et développent un récit habile autour du personnage de Maxime Waterson. L’hypothèse, toujours séduisante, d’un gouvernement mené par un homme d’affaire rationnel (Waterson, version locale de Lex Luthor ?) est ici passée au crible de l’histoire alternative. Quant au dessin de Damien, il sait également s’inspirer de quelques standards du cinéma, depuis 2001 l’Odyssée de l’espace, jusqu’aux films classiques sur le New York des années 30… ou encore Titanic. Une intrigue bien menée, et bien mise en scène, pour une série qui exploite toujours avec autant de talent le thème de l’uchronie.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 21/07/2014 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Jour J (tome 13)
       de Jean-Pierre Pécau , Fred Duval , Emem
  • Jour J (tome 6)
       de Jean-Pierre Pécau , Fred Duval , Mr Fab
  • Jour J (tome 2)
       de Jean-Pierre Pécau , Fred Duval , Gaël Séjourné
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd