L'actualité du livre Jeudi 30 mai 2024
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Le diable au corps
Akira Hiramoto   Me and the Devil Blues (vol.2)
Dargaud/Kana - Big kana 2008 /  7,35 € - 48.14 ffr. / 272 pages
ISBN : 9782505004066
FORMAT : 12x13 cm
Imprimer

RJ croise le chemin du terrible Clyde Barrow, qui l’emmène à une petite réception chez un riche propriétaire blanc du coin. Mais l’indécrottable voleur en profite pour piller l’argenterie de leur hôte alors que la fête bat son plein. Hélas, ce dernier le surprend en même temps que son épouse forniquant avec un cousin dans la chambre mitoyenne. Profitant du tumulte, RJ et Clyde prennent la fuite, et le riche Sam Warner, fou de rage, abat sa femme comme un vulgaire gibier.

L’époque choisie par Hiramoto est porteuse d’une violence sans pareille : Ku Klux Klan, loi sur la prohibition de l’alcool et donc trafics en tous genres, armes à gogo ou encore corruption à tous les étages, autant d’éléments qui contribuent à l’état de non-droit du moment, dans lequel RJ peut se faire tirer comme un lapin sans que cela n’ait aucune espèce d’importance. Un sentiment d’insécurité naît de cette ambiance particulière, et s’immisce subrepticement dans le cœur du lecteur. Le puritanisme –tout de répression mêlé- et le racisme émanant des pages du manga assoient d’autant plus la menace glaçante qui plane sur le bluesman, ainsi que le recours au paranormal, savamment distillé par Hiramoto dans une histoire par ailleurs hyper-réaliste. Ce doux mélange ajoute au sentiment d’inquiétude celui de terreur.
Le désespoir est la deuxième composante forte de la série, qui présente une saisissante galerie de mines patibulaires, animées par la haine et la colère, déformées par l’envie et la détresse. Édentés, sales, massivement alcoolisés, ces pauvres hères offrent un visage à la laideur qui appuie douloureusement l’intensité dramatique du scénario. Toutefois, l’amitié improbable qui unit Barrow à RJ apporte une lueur d’espoir dans cette anarchie nihiliste.


Océane Brunet
( Mis en ligne le 19/11/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Me and the Devil Blues
       de Akira Hiramoto
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd