L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 5 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Mort sur ordonnance
Motorou Mase   Ikigami (vol.4) - Préavis de mort
Asuka 2009 /  8,50 € - 55.68 ffr. / 230 pages
ISBN : 978-2-84965-668-6
FORMAT : 12x18 cm
Imprimer

Le Professeur Tamura est impliqué dans une affaire de mœurs suite à un complot de l’un de ses élèves. Alors qu’il est en train de clamer son innocence et s’apprête à assurer sa défense, il reçoit son préavis de mort. Tamura entreprend alors une croisade vengeresse pendant les vingt-quatre dernières heures qu’il lui reste à vivre, afin de faire payer leurs mensonges à tous ceux qui l’ont accusé à tort.

Ce tome passionnant traite de sujets de société préoccupants qui, par le prisme de la fiction, prennent une tournure franchement paniquante : la démission des adultes dans les établissements scolaires, la manipulation des masses, la condamnation à mort d’innocents pour l’exemple, etc. Le fil rouge de la série donne lieu à des scènes d’une intensité dramatique rare et poignante, avec des personnages qui transpirent la violence et la haine, et pose une question source de nombreux phantasmes : que feriez-vous s’il vous restait vingt-quatre heures à vivre ? Le meilleur, ou le pire ?
Ce volume offre aussi une galerie de portraits de personnages sombres et malmenés par l’existence, pétris de défauts. Souvent troubles, cupides et violents, d’aucuns méritent certainement leur mort, ce qui rend le manga très dérangeant…d’autant plus que l’Ikigami les épargnent et tombe volontiers sur leurs proches, des êtres faibles et sans défense. Alors, injustice patente ou don du ciel pour s’extirper de sa médiocrité avant le dernier souffle ? Le préavis de mort est probablement les deux à la fois, et soulève en tous cas d’intéressantes questions philosophiques…


Océane Brunet
( Mis en ligne le 12/10/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd