L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 29 février 2024
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Je ne suis pas un homme
Kengo Hanazawa   I am a hero (vol.1)
Dargaud/Kana - Big kana 2012 /  7.45 € - 48.8 ffr. / 180 pages
ISBN : 978-2-505-01440-9
FORMAT : 13x18 cm
Imprimer

Hideo rêve de devenir un grand mangaka, mais sa petite amie l’humilie régulièrement en ne cessant de lui rebattre les oreilles avec son ex, un certain Nakata, auteur d’un soi-disant formidable manga. C’est ainsi qu’elle encourage vivement Hideo à lire cette œuvre afin de s’en inspirer.

Se présentant presque comme un drame social, la série nous conte les mésaventures d’un protagoniste terriblement seul qui peine à vivre pleinement sa vie. Transparent aux yeux de tous, un peu rêveur et un peu farfelu, Hideo s’invente régulièrement un ami imaginaire et tient de longs monologues philosophico-ésotériques qui n’intéressent personne. Sa misère affective et son mal-être, décrits de façon très clinique, se déroulent sans heurt sous les yeux du lecteur : la résignation qui se dégage des pages du livre nous dérange, et étrangement nous peine. Ne sommes-nous pas tous des Hideo en puissance, en quête d’absolu mais cantonnés à des vies étriquées ?
Les autres protagonistes masculins ne sont d’ailleurs guère plus reluisants, avec leurs rêves dérisoires, quand ils ne sont pas tout simplement d’une vulgarité affligeante : se faire des filles ou avoir de l’argent pour s’offrir des vêtements de marque sont autant de buts dans leur existence amère. Ces indécrottables beaufs suscitent ainsi tantôt la pitié, tantôt l’amusement.
Enfin, le dénouement inattendu de ce premier tome crée un virage à cent quatre-vingts degrés qui relance de façon tout à fait étonnante l’histoire. Le suspense est à son comble !


Océane Brunet
( Mis en ligne le 15/05/2012 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Mail (vol.1)
       de Housui Yamazaki
  • Manhole (vol.1)
       de Tetsuya Tsutsui
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd