L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 18 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Un max de marmots
Hari Tokeino   Baby-sitters (tome 5)
Glénat - Shôjo 2014 /  6.90 € - 45.2 ffr. / 192 pages
ISBN : 978-2-344-00070-0
FORMAT : 11,5x18 cm
Imprimer

La suite des aventures du club des Baby-sitters de l’académie Morinnomiya. Même s’il s’est retrouvé parachuté dans cette activité sous la contrainte, Ryuichi prend son rôle très à coeur et assiste au mieux l’unique (et paresseux) employé de la crèche. Son zèle a encouragé d’autres élèves à participer à ce club. En cinq volumes, nous avons donc eu l’occasion de rencontrer de nombreux personnages liés aux bambins : pères, mères, frères ou soeurs… Chacun fait l'objet de petites histoires. Dans ce tome, Ryuichi et son petit frère sont invités à aller au festival avec les frères Kamitani. Tout se passe bien, mais un drame a lieu et Hayato, avec sa froideur habituelle, essaye de calmer Taka, son petit frère. Les chapitres suivants sont l’occasion de partir dans les rêves étranges de Kotaro (peuplés de chats et de visages connus), de voir les bébés de la crèche déguisés en légumes, de rencontrer quelques papas dont l’un d’eux est particulièrement protecteur et gaga devant sa fillette. Les découvertes les plus marquante de ce tome concernent le père des frères Kamitani et le somnolent employé de la crèche.

Ici, pas de tromperies sur la marchandise : des bébés qui pleurent, des bébés déguisés, des bébés qui dorment, des bébés qui attendent le père Noël… mais toujours des bébés ! Ce sont eux les stars de ce manga et l’auteur ne manque aucune occasion de les montrer dans des situations mignonnes (le petit Kotaro utilisant maladroitement le téléphone en est un bon exemple). Cependant, ce monde de couches-culottes est vu par des adolescents qui ont des problèmes de leur âge : crise d’identité, argent de poche, le deuil, la recherche de reconnaissance des parents… Le dessin de Hari Tokeino représente à la perfection la rondeur et la maladresse des tout-petits, mais aussi, par leurs silhouettes fines, la fragilité des adolescents. L’atmosphère de ce manga n’est jamais pesante, alors qu’il aborde, au final, un sujet délicat : la famille recomposée. En effet, les deux frères au centre de l’histoire perdent leurs parents dans un accident et s’installent chez la directrice de l’école. Le domestique de la maison semble faire office de nouvelle mère étant au petits soins avec Kotaro et son aîné. Mais Ryuichi ne sait jamais comment se comporter, ni ce qu’il peut attendre des autres. Les autres familles présentées ont aussi leur lot de problèmes (divorce, parents occupés par leur travail…). Ces thèmes sérieux ne prennent jamais une tournure dramatique notamment grâce aux mimiques irrésistibles des bébés. Les personnages sont très marqués : le garçon inexpressif, le héros dévoué, le gamin capricieux, la fillette douée qui fait sa chef, la directrice pingre au coeur d’or… Cela permet l’accès à ce manga aux plus jeunes lecteurs et surtout nourris efficacement les aventures du club des baby-sitters. Une série qui se bonifie avec les tomes.


Delphine Ya-Chee-Chan
( Mis en ligne le 02/11/2014 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd