L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 8 août 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Par des mots simples...
Fuyu Kumaoka   I love Hana-kun (tome 1)
Editions Tonkam 2015 /  6.99 € - 45.78 ffr. / 192 pages
ISBN : 978-2-7560-7231-9
FORMAT : 11,4x17,2 cm
Imprimer

Sakashita est présidente du comité des élèves. C’est une élève sérieuse qui prend sa tâche très à cœur, contrairement à son camarade de classe Hana-kun (En japonais, le suffixe kun sert à s’adresser à un jeune homme) qui est provisoirement exclu pour violence. L’héroïne ne s’en émeut pas car, le garçon ne s’est lié avec personne. Il n’a pas d’ami dans ce lycée et parle avec les élèves de sa classe. Le hasard (ou plutôt le désastreux sens de l’orientation de Sakashita) la mène à croiser Hana en train de se sauver de la salle de colle. Ce premier contact n’est très concluant, puisqu’il se termine par une menace envers la présidente si elle s’avise de le dénoncer. Une fois que Hana-kun s’est éloigné, Sakashita remarque au sol une petite boîte, peut-être perdue par le mauvais élève… Elle se promet de lui rendre plus tard. Un de leur professeur, Mademoiselle Komari, demande explicitement à la présidente de faire bon accueil en classe à l’ancien exclu. Est-ce parce que Hana l’intrigue ou est-ce pour obéir à son professeur que la jeune fille salue publiquement le retour son camarade. Cela surprend le reste de la classe qui ne comprend toujours pas ce qu’il vient faire dans ce lycée plutôt réputé.

Difficile d’en dire plus sur l’histoire sans gâcher le plaisir du lecteur. Ce manga qui ressemble à une classique romance vue par les yeux de l’héroïne, met en scène de façon subtile la naissance du sentiment amoureux à travers des petits détails de la vie quotidienne. Le dessin, très épuré (il n’y a quasiment aucun décor), vont se concentrer sur les expressions du visage, les regards, les mains du héros. Loin des grandes aventures, I love Hana-kun, nous dépend une situation vraisemblable sans longueur. On se laisse porter par l’histoire en suivant les pensées de Sakashita. On s’identifie sans problème à elle et on souffre à ses côtés lorsque surviennent les difficultés. Le nœud de ce manga est bien amené grâce au parti pris de l’auteur de se centrer sur un personnage féminin moins idéalisé qu’à l’accoutumé dans les manga. Si la thématique de l’amour non partagé semble être dominante dans la série, on aborde aussi les mécanismes de mise à l’écart d’un individu par le groupe. Le système scolaire japonais est aussi clairement critiqué. Mais nous ne sommes pas dans une œuvre revendicative pour autant. Ce manga est une belle histoire mise en image avec sensibilité.


Delphine Ya-Chee-Chan
( Mis en ligne le 31/12/2015 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd