L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 22 juin 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Quand le shojo devient sexuel
Ai Hibiki   Teach me love (tome 1)
Soleil - Shojo 2016 /  6.99 € - 45.78 ffr. / 192 pages
ISBN : 978-2302049956
FORMAT : 18x12 cm
Imprimer

Mahiro est le beau gosse et le séducteur du lycée. Cela dit, les relations sexuelles sans lendemain ne le distrait plus : il s’ennuie ferme ! Rei Sadaoka est une fille de sa classe. Elle ne cesse de le traiter de “sale racaille”. Elle est sérieuse et distante avec tout le monde. Ces deux personnages partagent un secret : par jeu d’alliance, ils sont devenus frère et sœur ! Ils ne se supportent pas. Si au lycée, ils s’évitent et ne s’adressent quasiment pas la parole, à la maison, c’est différent. Suite à une dispute plus violente qu’à l’accoutumé, la jeune fille est plaquée au sol par Mahiro qui semble avoir l’intention de la violer.
Reprenant ses esprits, il s’arrête.
Et là, le lecteur découvre le véritable visage de Rei : une perverse dont les pulsions sexuelles sont au moins équivalentes à celles de son frère (par alliance).

Voici une manga pour jeunes filles qui surprend sur bien des points : d’abord, le personnage principal est un garçon (inhabituel mais pas inédit). Ensuite, ce garçon a une sexualité libertine (habituellement réservée aux “méchants”) présentée dès les premières pages du manga. On ne voit certes que peu de choses (sous-vêtements, tétons, corps de jeunes filles dénudés, torse de garçon), mais le propos est explicite : le héros couche pour coucher et l’héroïne veut coucher. Le ton est donc très différent des shojo habituels mettant en scène de prudes lycéens. Certes, depuis quelques temps, des titres évoquant le désir et plaisir féminin sont sortis en France, mais pas dissocier de l’amour. Rei ne cherche pas un amoureux, elle veut un partenaire sexuel… au début, car évidemment, les événements la pousseront à évoluer. On regrettera le graphisme du personnage féminin qui fait tout de même très jeune. A part cela, on voit que Ai Hibiki prend un grand plaisir à dessiner des sous-vêtements et des poses sensuelles. Vous l’aurez compris, ce manga est à réserver à un public averti et pas à cheval sur le principe de consentement (les deux personnages sont quand même de gros pervers).


Delphine Ya-Chee-Chan
( Mis en ligne le 11/07/2016 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd