L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 25 mai 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Une nuit avec mon meilleur ami
Kou Fumizuki   Bleu indigo (vol. 5)
Pika éditions 2004 /  6.95 € - 45.52 ffr. / 190 pages
ISBN : 2-84599-318-8
FORMAT : 12 x 18 cm
Imprimer

Tina, sous ses airs de boute-en-train, se révèle en fait très éprise de Kaoru et use de moyens plutôt originaux pour tenter de lui révéler sa flamme. Mais ces derniers sont si tortueux que le jeune homme n’y voit… que du feu ! Le destin semble malgré tout du côté de l’Américaine puisque celle-ci se retrouve, par un étrange concours de circonstances, seule avec Kaoru dans un Love Hotel pour une nuit entière. Un tête-à-tête drolatique s’ensuit et Tina enchaîne gaffes sur gaffes. De son côté, Melle Mayu n’a pas renoncé à Kaoru et se montre prête à tout pour parvenir à ses fins. Elle accepte même d’endosser le rôle de la parfaite ménagère pour faire de l’ombre à Aoi, dont les talents culinaires sont devenus une fierté nationale.

Ce cinquième tome de Bleu indigo prend un tour franchement plus comique que les précédents : on rit de bon cœur devant le ridicule des personnages, les situations de malaise excessivement amusantes et les quiproquos s’enchaînent dans une ambiance bon enfant sympathique. Quelques double-sens bien sentis pimentent le tout, et les protagonistes en deviennent touchants de maladresse : Tina, particulièrement délirante et attachante, Melle Mayu, qui excelle dans son rôle de peste, ou encore Taeko, dont la cuisine immonde manque d’en tuer plus d’un ! Seul point noir : Aoi, toujours aussi terne,
reste confinée dans son rôle de femme au foyer soumise, et de surcroît parfaite. Son sens du renoncement est exaspérant au plus haut point et on ne peut qu’être soulagé de sa relative absence dans ce nouveau volume qui donne l’occasion à des personnages secondaires bien plus intéressants de s’exprimer. Mais que lui trouve donc Kaoru ?


Océane Brunet
( Mis en ligne le 02/05/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Bleu indigo (tome 2)
       de Kou Fumizuki
  • Bleu indigo (vol. 3)
       de Kou Fumizuki
  • Bleu Indigo (vol. 4)
       de Kou Fumizuki
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd