L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 20 octobre 2021
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Drame au collège
Saki Hiwatari   Magie intérieure (vol. 4)
Delcourt - Mangas 2004 /  5.50 € - 36.03 ffr. / 180 pages
ISBN : 2-84789-167-6
FORMAT : 18 x 18 cm
Imprimer

Haruko, sorcière collégienne de son état, subit brimades et humiliations depuis son arrivée dans l’établissement. Elle apprend que Chika est à l’origine de cet ijime (du verbe ijimeru, persécuter), celle qu’elle croyait être son amie. En effet, la jeune fille, qui est atteinte d’une grave maladie, ne supporte pas le bonheur des autres : aussi jalouse-t-elle hargneusement Haruko, qu’elle pousse dans les bras de son cousin Takioka afin de la séparer de Kinosaki, dont elle est éprise. La confrontation entre les deux adolescentes semble inévitable…

Rien de bien excitant dans l’ultime tome de ce manga gentillet, où l’héroïne naïve et pure se retrouve de nouveau confrontée à la méchanceté du monde. Ce shôjo chichiteux nous présente des personnages en grande souffrance, dont les déceptions de cœur et les états d’âme tortueux ne sont pas vraiment captivants. Le style très épuré et sobre (peu de dialogue, Dieu merci !), auréolé d’une touche de surnaturel et empreint de bons sentiments à la pelle, se révèle terriblement plat. Seule l’interview de la traductrice présente un intérêt, notamment lorsque cette dernière explique l’ijime, sorte de racket mêlé de harcèlement moral, véritable phénomène de société au Japon, où certains élèves se sont suicidés suite à des maltraitances physiques et psychiques. Au cours de cette conversation à bâtons rompus, elle nous en apprend un peu plus sur l’éducation traditionnelle nipponne, d’où est exclu tout individualisme, et présente Stupeur et Tremblements d’Amélie Nothomb comme un cas particulier, les Japonais étant d’ordinaire très accueillants envers les étrangers !


Océane Brunet
( Mis en ligne le 24/05/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd