L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 10 décembre 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Crétin de veau !
Masamori Morita   Racaille blues (vol. 29)
J'ai lu 2004 /  5.80 € - 37.99 ffr. / 223 pages
ISBN : 2-290-34144-4
FORMAT : 11x18 cm
Imprimer

Afin de récupérer leur camarade Yamanaka pris en otage par le clan de Taison, ceux d’Ikebukuro enlèvent Hiroto. Hélas, alors que l’échange des deux prisonniers semble être la meilleure des solutions pour éviter l’affrontement, Yamanaka s’échappe. La balle est désormais dans le camp des Seidokan qui prennent ainsi un net avantage sur leurs adversaires. Mais la tension monte d’un cran lorsque Taison et Kasai rappliquent sur les lieux. Les coups se mettent à pleuvoir dans la confusion la plus totale et c’est une véritable bataille rangée qui explose dans le paisible jardin public où le rendez-vous avait été fixé. De son côté, Maeda affronte pour la seconde fois Kasai, qui lui avait infligé une défaite humiliante quelques jours auparavant. Le jeune dur à cuire aura-t-il enfin sa revanche ?

Visages patibulaires, âmes de guerriers et physiques de tueurs, les jeunes héros de Morita ne faillissent pas à leur sulfureuse réputation dans ce nouvel opus. Ces caïds sévèrement burnés, au sens de l’honneur un rien mal placé, multiplient une fois de plus les actes de violence gratuite, sans pour autant s’épargner des situations ridicules et épineuses qui les dépassent très rapidement. Les scènes de combat, soutenues par un trait particulièrement vivant et maîtrisé (l’étude des mouvement et de la vitesse retranscrit avec talent la puissance des coups portés), se montrent impressionnantes de réalisme et de brutalité. L’auteur n’hésite d’ailleurs pas à en faire des tonnes : côtes cassées, nez broyés et lèvres boursouflées se mêlent dans une enivrante succession de raclées, tourbillon infernal que rien ne semble pouvoir arrêter et confinant souvent à la farce. Le tout agrémenté d’un vocabulaire fleuri et hilarant qui mériterait la palme d’or des insultes : «gros tas de morve», «débile à pattes» et «crétin de veau» sont des cris qui viennent du cœur chez ces délinquants fiers comme des coqs et animés par la flamme de la baston. Bref, on s’amuse beaucoup.


Océane Brunet
( Mis en ligne le 26/07/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Racaille blues (vol. 28)
       de Masamori Morita
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd