L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 25 mai 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Sea, sex and fun
Kou Fumizuki   Bleu indigo (vol. 7)
Pika éditions 2004 /  6.95 € - 45.52 ffr. / 188 pages
ISBN : 2-84599-350-1
FORMAT : 15x18 cm
Imprimer

Toutes les filles de la pension papillonnent autour de Kaoru, maladroit Don-Juan un peu dépassé par les événements. En effet, une nette rivalité oppose Tina et Mayu, aussi hystériques et revendicatrices l’une que l’autre. Afin d’apaiser les tensions assassines qui empoisonnent l’ambiance, tout ce petit monde part prendre du bon temps à la mer et subsidiairement aider la grand-mère de Taeko à tenir son café. Mais le séjour s’annonce mouvementé, les disputes reprenant de plus belle entre les pensionnaires survoltées.

Fumizuki imprime à sa série un tour plutôt inattendu dans ce septième volume, se laissant aller à des scènes de plus en plus dénudées où ses héroïnes, quand elles ne sont pas franchement à poil, s’affublent de mouchoirs de poche. Toute occasion est bonne pour dévoiler qui un sein, qui une fesse, conférant au manga un ton gentiment libidineux pour adolescents en mal de sensations. Ces histoires sans prétention –et par conséquent sans envergure- à l’humour potache mêlent amitié, amour et jalousie, qui ne sont pas sans rappeler le comique de situation de Love Hina d’Akamatsu où s’enchaînent gags idiots et bouffonneries scabreuses. Avec notamment un concours d’essayage de maillots de bain délirant et une Tina plus délurée que jamais… Quant à Aoi, son cas semble désespéré puisqu’elle demeure à ce stade de la série aussi triste qu’une serviette éponge, atteignant des sommets de nunucherie poisseuse. Bref, vous l’aurez compris, un bon moment de détente vous attend en perspective : du pur divertissement.


Océane Brunet
( Mis en ligne le 29/09/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • RFHIP n°18
  • Bleu indigo (vol. 6)
       de Kou Fumizuki
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd