L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 16 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Celle qui réfléchit après être passée à l’acte
Moyoco Anno   Happy mania (vol. 1)
Pika éditions 2005 /  6,95 € - 45.52 ffr. / 151 pages
ISBN : 2-84599-397-8
FORMAT : 13x18 cm
Imprimer

Shigeta a 24 ans et désespère de trouver le grand amour. Rassurée par son horoscope du jour, qui lui promet rencontres exceptionnelles et avenir glorieux, la jeune femme croit reconnaître en chacun des clients de la librairie où elle travaille le prince charmant de ses rêves. Mais comme souvent, l’amour est à notre porte sans que l’on sache le reconnaître : Shigeta ignore ainsi royalement son collègue de travail transi d’amour pour elle, le malheureux Takahashi, pour accumuler les histoires foireuses sans lendemain.

C’est une héroïne très fifille que nous propose Anno, élevée aux conseils beauté des magazines féminins, mais aussi adepte du crêpage de chignons et de la dépression post-coïtum. Nourrie de rêves de grand amour unique et de fidélité éternelle qui, une fois confrontés à la réalité, s’effondrent inévitablement comme des châteaux de cartes, Shigeta vole d’insatisfactions en cruelles déceptions. Elle se met ainsi dans des situations pour le moins scabreuses, répétant un scénario infernal désormais bien rôdé constitué d’espoir, de passage à l’acte et de retour de flamme matinal.

Tour à tour aigrie, enjouée ou désespérée, la jeune femme aux états d’âme touchants a fait de la quête du « mec idéal » un principe de vie qui tourne rapidement à l’obsession. Sorte de Bridget Jones nippone, naïve et coquine à la fois, l’exaltée s’adonne volontiers à des envolées lyriques à mi-chemin entre le ridicule et le bouleversant. Elle ne manque pas, par exemple, d’hurler à sa meilleure amie alors qu’elle vient de se maquiller comme une voiture volée : « Tu ne vois pas que la noirceur de mon âme se reflète sur mon visage ! ». Dialogues croustillants, autodérision (Shigeta n’est toujours très tendre avec elle-même) et péripéties hystériques font de ce manga une comédie légère réussie. À lire sans modération !


Océane Brunet
( Mis en ligne le 05/02/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd