L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 27 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Recherche jeune vierge désespérément
 Ochazukenori   Le Manoir de l'horreur (vol. 6)
Delcourt 2005 /  5,75 € - 37.66 ffr. / 202 pages
ISBN : 2-84789-649-X
FORMAT : 11x18 cm
Imprimer

Risa se fait enlever par les sbires du Comte Kevin tandis qu’elle va chercher de l’eau pour sa pauvre mère mourante. Alors que l’odieux personnage s’apprête à lui faire subir les pires sévisses surgit une jeune fille aux pouvoirs surnaturels qui parvient à enfermer ce suppôt de Satan pendant pas moins de 120 ans. Hélas, Kevin parvient à se libérer du charme et se prépare à sévir de nouveau dans le Japon contemporain.

Suite des aventures copieusement gore du Comte Kevin sur fond de paysages désertiques s’étendant à perte de vue. Le dessin, à la sobriété glaçante, accumule scènes de torture sophistiquées où s’entremêlent des corps démantelés, écartelés, démembrés et scènes de satanisme, terriblement sales et violentes. Cette succession d’atteinte à l’intégrité humaine (avec les thèmes récurrents de parasitisme et de mutagenèse) ne manque pas de susciter un certain effroi chez le lecteur.

Mais plus que l’horreur intrinsèque des illustrations, c’est avant tout le renvoi à des idées d’asservissement, de race supérieure et d’eugénisme qui se révèle le plus terrifiant. Allégorie d’un régime dictatorial où la soif de toute-puissance sur autrui prime, le manga déçoit tout de même quelque peu par sa dérive dans un surnaturel de pacotille. Bien moins réaliste que les précédents tomes, cet opus peine parfois à garder son sérieux et sombre dans du Grand-Guignol amusant mais auquel il est difficile d’adhérer totalement.

Usant de ressorts répétitifs, la série s’essouffle un peu et offre un affrontement très manichéen entre Bien et Mal. Le monde semble ainsi répondre à une dualité simple, fondée sur deux entités fortes : Dieu et Diable. Cette vision simpliste n’enlève en rien à l’œuvre son caractère apocalyptique qui ne laisse que peu d’espoir quant au triste avenir de la condition humain. Préparez-vous au pire !


Océane Brunet
( Mis en ligne le 15/04/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Manoir de l'horreur (vol. 5)
       de Ochazukenori
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd